Gouvernement du Yukon


Pour diffusion immédiate
Le 19 juillet 2017

Sept projets de proximité reçoivent des subventions pour la prévention du crime et les services aux victimes

Le Fonds pour la prévention du crime et les services aux victimes apporte un concours financier à hauteur de 112 925 $ à sept projets de proximité s’articulant sur les deux axes d’intervention du Fonds.

Pour le printemps 2017, les bénéficiaires sont la Première nation de Kluane, la Learning Disabilities Association of Yukon, la Youth of Today Society, le Boys and Girls Club of Yukon, la Yukon Youth Outdoor Leadership Association, la Yukon Association for Community Living et la Second Opinion Society.

Le Fonds pour la prévention du crime et les services aux victimes accepte les demandes de financement provenant des organismes à but non lucratif, des administrations municipales, des gouvernements des Premières Nations et des conseils scolaires ou comités d’écoles. Les dépenses admissibles comprennent les salaires ou les honoraires, les affiches et le matériel promotionnel ainsi que les fournitures et les frais de location.

La prochaine date limite pour le dépôt des demandes est le 15 août 2017, à 11 h 59.

Citation

« Le Fonds pour la prévention du crime et les services aux victimes constitue une source de financement importante pour les programmes et les services de proximité dans le territoire. Nous sommes heureux de constater que les organismes profitent de ce financement pour assurer leurs succès et, au bout du compte, améliorer la santé et le mieux-être des Yukonnais, en particulier les plus vulnérables ou les victimes d’actes criminels. »

Mme Tracy-Anne McPhee, ministre de la Justice

En bref

  • Le Fonds accorde des subventions deux fois par année à des projets visant à réduire la criminalité, à prévenir la violence faite aux femmes et aux enfants, à s’attaquer aux causes profondes du comportement criminel, ou à offrir des services aux victimes d’actes criminels et de l’information sur la prévention du crime et sur les mesures à prendre pour éviter la victimisation.
  • Le Fonds pour la prévention du crime et les services aux victimes soutient des organismes d’intérêt général au Yukon depuis 1998, et c’est son conseil d’administration qui examine les propositions qui lui sont soumises. Par ailleurs, le conseil est composé de membres de la collectivité locale et de représentants du gouvernement du Yukon, des Premières nations, d’organisations féminines et de la GRC.

Pour en savoir plus : Fonds pour la prévention du crime et les services aux victimes 

Voir le complément d’information ci-après.

Renseignements :

Sunny Patch
Communications
Conseil des ministres
867-393-7478
sunny.patch@gov.yk.ca

Nicole Benson
Communications
Ministère de la Justice
867-667-3232
nicole.benson@gov.yk.ca


Complément d’information – Bénéficiaires du Fonds pour la prévention du crime et les services aux victimes – printemps 2017

Première nation de Kluane – 14 392 $ : Projet de camps pour le mieux-être des hommes, des femmes et des jeunes

Un atelier de deux jours, réservé aux femmes, avec au menu : réflexologie, touffetage de poils d’orignal et préparation de repas traditionnels selon les enseignements traditionnels de la roue médicinale. La roue médicinale assoit les aspects importants des perspectives autochtones de partout dans le monde et des croyances d’interconnectivité, d’égalité et de continuité. Elle permet d’offrir un milieu sûr permettant aux participantes de tisser des liens entre elles et de se bâtir un réseau de soutien « à l’ancienne ».

Un camp de 10 semaines afin de réunir les jeunes de la communauté pour que les aînés leur enseignent le savoir-faire traditionnel et qu’ils se divertissent tout en bâtissant leur estime personnelle et en reconnaissant leur propre valeur. Pour ce faire, des activités – comme l’artisanat et les jeux de mains traditionnels; les jeux dénés; les sorties en forêts pour la cueillette, la pêche, la chasse ou la randonnée; les leçons de natation et les ateliers Cuisiner avec les enfants – leur seront proposées.

Une retraite de 4 jours pour les femmes qui permettra à ces dernières de se reposer, de se réinventer et de se ressourcer tout en découvrant les façons de faire ancestrales. Activités prévues : yoga, confection de paniers en écorce de bouleau, fabrication d’outils de cuivre, production d’œuvre en écailles de poissons, concoction de remèdes traditionnels, randonnée, mise en conserve (de fruits, de légumes et de viande) et méditation (en soirée).

Une retraite de 4 jours pour les hommes qui leur permettra de se reposer, de se réinventer et de se redynamiser tout en découvrant les façons de faire ancestrales. Activités prévues : pêche, chasse, piégeage au collet, préparation et conservation de la viande et feux de camp (en soirée).

Learning Disabilities Association of Yukon – 6 000 $ : Camp d’alphabétisation à Dawson

Un camp de jour de deux semaines, au milieu de l’été, axé sur l’alphabétisation et l’acquisition de compétences nécessaires dans la nature dont l’objectif est d’offrir aux jeunes un soutien en lecture et en écriture pendant l’été. Les matinées seront réservées à la lecture – seul et avec l’animateur –, aux constructions en bois et aux projets artistiques. Les après-midi seront consacrés à des activités de plein air dans la région : canotage, descente en eaux vives et construction d’abris à l’aide de branches de saule. Les animateurs conseilleront les parents dans le choix des livres à rapporter chez eux et, le dernier jour, les parents sont invités à venir dîner pour entendre leurs enfants lire.

Youth of Today Society – 27 125 $ : Projet Youth Cultural Reflection

La Youth of Today Society donnera du travail à dix jeunes à haut risque en leur demandant de concevoir dix murales sur le thème des Premières nations qui seront peintes sur les immeubles de la Première nation des Kwanlin Dün. Le but est d’offrir des emplois à dix jeunes pour contribuer à la diminution de la pauvreté au sein de cette tranche de la population et à la réduction de leur vulnérabilité vis-à-vis les drogues et l’alcool, tout en leur donnant un sentiment de fierté et en améliorant leur estime personnelle.

Boys and Girls Club of Yukon – 5 386 $ : Projet Here for You!

Un projet d’une durée de 12 semaines visant à faire connaître aux adolescents les réseaux de soutien qui leur sont offerts. Le groupe se rencontrera deux fois par semaine pour des discussions et des séminaires portant sur les ressources réservées aux jeunes. Des conférenciers seront également invités et, dans la mesure du possible, les jeunes feront une visite des ressources qui s’offrent à eux. Par la même occasion, les changements apportés au Teen Drop-In Centre faciliteront l’obtention de renseignements sur les ressources.

Yukon Youth Outdoor Leadership Association – 14 347 $ : Programme de hockey en salle (pratique libre)

Un programme de hockey en salle pour les jeunes – après l’école, gratuit et en pratique libre – offert au Centre des Jeux du Canada trois jours par semaine de mai à juin. Les organismes partenaires qui offrent des services aux jeunes s’occuperont du recrutement des jeunes, de leur transport et de la supervision du programme. Les jeunes qui ne font pas partie d’un des organismes partenaires pourront obtenir des laissez-passer en se présentant le jour même. Les installations peuvent accueillir jusqu’à 4 parties simultanées, permettant aux jeunes d’être répartis selon leur âge et leur niveau de jeu. Un repas sera offert dans la salle réservée aux fêtes, attenante à la piscine après les matchs. Les objectifs du programme sont de permettre aux jeunes de créer un sentiment d’appartenance, d’améliorer leur confiance personnelle, de reconnaître leur valeur et d’apprendre comment gérer les conflits et construire des amitiés saines.

Yukon Association for Community Living – 28 800 $ : Phase 2 du projet My Life My Body

La phase 2 du projet My Life My Body, qui s’appuie sur les leçons tirées de la phase 1, continuera le travail amorcé en offrant des formations et du soutien au sujet de la sexualité des personnes souffrant de déficiences mentales ou physiques. Le projet comprend : une série de webinaires d’éducation sexuelle; une campagne de sensibilisation du public d’un mois visant à lutter contre les stéréotypes entourant la sexualité, déconstruireles mythes et ouvrir le dialogue avec les personnes handicapées en particulier; des ateliers de formation à l’intention des professionnels; des ateliers éducatifs sur la santé sexuelle à l’aide de visites dans les écoles et de l’accent mis sur les habiletés sociales permettant des relations saines auprès des élèves souffrant d’une déficience intellectuelle; des rencontres amicales mensuelles au cours desquelles on enseigne aux participants les « 10 techniques pour se faire aimer » – présentées par Dave Hingsburger lors du congrès de l’an dernier – et où on leur donne l’occasion de mettre ces techniques en pratique. Le tout, afin de leur apprendre à se faire des amis.

Second Opinion Society – 16 875 $ : Projet The Real Feedback: Oral History of the Experiences at Second Opinion Society from Members, Board Members and Staff

Un projet de recherche qui recueillera des commentaires à l’aide de questionnaires écrits et d’entrevues à propos de la Second Opinion Society et de ses programmes. Les personnes interrogées seront des membres actifs, d’anciens utilisateurs, des intervenants et des organismes à but non lucratif. Un consultant compilera les résultats et rédigera un rapport. Les conclusions seront ajoutées au plan stratégique de la société et seront utilisées pour élaborer les plans d’action et des programmes simples et précis.

Communiqué numéro 17-154