Gouvernement du Yukon


Pour diffusion immédiate
Le 4 mai 2017

Le gouvernement du Yukon consulte le public pour élaborer un plan de lutte contre les troubles du spectre de l’alcoolisation fœtale

Du 1er mai au 30 juin 2017, le gouvernement du Yukon consultera les gouvernements des Premières nations et des représentants communautaires en vue de créer un plan pour faire face aux troubles du spectre de l’alcoolisation fœtale (TSAF). La stratégie sera axée sur la sensibilisation et la prévention, tout en aidant les personnes affectées par ce type de trouble à atteindre leur plein potentiel.

Le mécanisme de consultation publique est mené par un comité consultatif interservices sur les TSAF composé de fournisseurs de services du gouvernement et de l’extérieur du gouvernement, de fournisseurs de soins et de personnes atteintes de ces troubles. La tournée des collectivités sera organisée conjointement par un représentant du gouvernement et un représentant de l’extérieur du gouvernement.

Citations

« La question des TSAF requiert une intervention collective de la part du gouvernement du Yukon, des gouvernements des Premières nations, des organismes communautaires et des citoyens dans tous les secteurs d’activités. Le plan définira notre façon de travailler ensemble pour mettre en place des mesures afin de prendre soin de l’un des groupes les plus vulnérables du Yukon. »

– Mme Pauline Frost, ministre de la Santé et des Affaires sociales

« Dans le passé, les personnes atteintes d’un trouble causé par l'alcoolisation fœtale n’obtenaient pas un soutien collaboratif adéquat au Yukon. Le territoire a besoin d’un plan pour améliorer la coordination et la collaboration avec les collectivités. Cette stratégie permettra d’accéder aux services dans les meilleurs délais. Elle mènera aussi à de meilleurs résultats dans la prévention des TSAF et dans le soutien apporté aux personnes affectées par ces troubles et à leurs familles. »

– Brooke McKenzie (Centre de développement de l’enfant), coprésidente du comité consultatif

En bref

  • Le comité consultatif interservices sur les TSAF a désigné cinq champs d’intervention principaux : la formation et la sensibilisation aux TSAF; la prévention; la collecte, le suivi et l’évaluation des données; le diagnostic et l’évaluation des cas; le soutien aux personnes atteintes de ces troubles et à leurs familles.
  • Les TSAF affectent tous les secteurs de la population.
  • Les TSAF pourraient être la plus importante cause évitable de handicap intellectuel non génétique au Yukon. En l’absence d’outils de prévention efficaces, les TSAF réduisent l’espérance de vie et contribuent à la négligence et aux mauvais traitements, aux faibles résultats scolaires, aux démêlées avec le système de justice, à la dépendance aux prestations et aux problèmes de santé mentale, d’alcool et de drogues.

Renseignements :

Sunny Patch
Communications
Conseil des ministres
867-393-7478
sunny.patch@gov.yk.ca

Patricia Living
867-667-3673
Communications
Santé et Affaires sociales
patricia.living@gov.yk.ca

 

Communiqué numéro 17-095