Gouvernement du Yukon


Pour diffusion immédiate
24 janvier 2017

Le Conseil des services policiers du Yukon sollicite l’opinion publique sur les priorités policières

Le Conseil des services policiers invite les citoyens et les intervenants à s’exprimer sur les priorités policières et les nouveaux enjeux du territoire.

Le Conseil demande aux Yukonnais de donner leur avis sur les services policiers et la sécurité publique, sur les aspects du travail des policiers qui nécessitent une attention particulière et sur leur vision de ce que devraient être les services policiers au Yukon.

En février, le Conseil des services policiers présentera, par écrit, des recommandations à la ministre de la Justice, Mme Tracy-Anne McPhee. Ces recommandations permettront de faire connaître à la GRC du Yukon les priorités du territoire en matière de services policiers pour 2017-2018.

Vous avez jusqu’au 30 janvier 2017 pour faire parvenir vos commentaires, par courriel : yukonpolicecouncil@gov.yk.ca  
ou par la poste :
Secrétariat du Conseil des services policiers
C.P. 2703 (J-10)
Whitehorse (Yukon)  Y1A 2C6

Citations

« Notre Conseil des services policiers est unique en son genre et son travail repose sur sa capacité à obtenir les commentaires des citoyens et des groupes communautaires. Nous avons tous contribué à la sécurité de nos collectivités par notre vigilance et notre capacité à nous exprimer haut et fort lorsque celle-ci en dépendait. Le Conseil est un bon moyen de s’assurer que la GRC concentre ses efforts sur les plus importantes préoccupations des Yukonnais. »

Mme Tracy-Anne McPhee, ministre de la Justice

« En tant que nouveau commandant de la Division “M”, je suis impatient de collaborer avec nos partenaires pour faire progresser et améliorer le travail qui a été fait au cours des dernières années. Grâce aux précieux commentaires des Yukonnais, je suis convaincu que nous saurons diriger nos efforts et nos ressources de manière à répondre aux préoccupations des membres de nos collectivités. Travailler tous ensemble nous permet de bâtir un Yukon encore meilleur et encore plus sûr. »

M. Scott Sheppard, commandant et surintendant principal de la GRC du Yukon

En bref

  • La création du Conseil des services policiers du Yukon était l’une des principales recommandations formulées dans le rapport Terrain d’entente, Évaluation des services de police du Yukon, publié en 2010.

Pour en savoir davantage :
Conseil des services policiers du Yukon

Consultez le document d’information à propos des priorités policières en vigueur fourni ci-après.

Renseignements :

Sunny Patch
Communications, Conseil des ministres
867-393-7478
sunny.patch@gov.yk.ca

Tyler Plaunt
Communications, ministère de la Justice
867-667-3221
tyler.plaunt@gov.yk.ca


Document d’information

Priorités policières du Yukon en 2016-2017

Priorité : Améliorer les activités liées à la prévention, aux enquêtes et à l’application de la loi en ce qui a trait à la violence faite aux femmes

  • L’équipe d’intervention spécialisée de la GRC poursuit ses activités de soutien, fournit des conseils et mène des enquêtes sur les cas de violence conjugale et d’agression sexuelle. 
  • Renforcer la coordination des interventions avec d’autres organismes dans les cas d’agression sexuelle. 
  • Poursuivre activement les enquêtes sur les cas non résolus ayant trait à la disparition ou au meurtre de femmes autochtones.
  • Soutenir les efforts visant à renforcer la coordination et les relations avec les organisations féminines dans le cadre d’initiatives comme les protocoles « Veillons ensemble à la sécurité » et « Together for Justice » et en faire un levier de promotion à titre de pratiques exemplaires à l’échelle nationale.

Priorité : Réagir de façon proactive face aux nouveaux problèmes de sécurité publique et aux tendances qui se dessinent en matière d’activités criminelles 

  • Concentrer la lutte antidrogue à tous les échelons du trafic de stupéfiants.
  • Soutenir les activités de lutte contre le trafic de drogues et le commerce clandestin d’alcool dans le cadre de partenariats avec d’autres organismes, comme le Bureau de la sécurité des collectivités et des quartiers et la Société des alcools du Yukon. Prendre des mesures face aux nouvelles tendances en matière de criminalité (ex. augmentation des infractions contre les biens) par un travail de police proactif et fondé sur le renseignement.

Priorité : Continuer d’améliorer les interventions auprès des groupes vulnérables dans les collectivités

  • Les services policiers collaborent activement aux efforts de coordination entre les divers intervenants auprès des groupes vulnérables, y compris les personnes souffrant de troubles mentaux.
  • Améliorer les moyens mis à la disposition des agents de première ligne pour intervenir efficacement auprès des personnes vulnérables, grâce à une formation pertinente.

Priorité : Nouer des liens avec les enfants et les jeunes (y compris ceux à risque), et leur apporter un soutien

  • Définir et mettre en place des dispositions visant à instaurer un climat de confiance et à resserrer les liens avec les jeunes.
  • En tant que partenaire, la GRC participe aux activités du groupe de travail interorganismes visant à prévenir les agressions sexuelles et l’exploitation sexuelle des enfants et des jeunes.
  • La GRC continue d’approfondir ses connaissances et de renforcer ses moyens d’action pour mener des enquêtes de fond sur les cas de cyberintimidation et d’exploitation sexuelle des enfants et des jeunes sur Internet.

Priorité : Favoriser l’établissement de solides relations avec les Premières nations et les organismes partenaires

  • Accroître la visibilité de la GRC du Yukon et la rendre accessible au public.
  • Établir et entretenir des liens solides avec les dirigeants communautaires au Yukon.
  • Continuer de favoriser la communication avec la GRC du Yukon, à l’échelle locale et dans la division, et faire des échanges avec les dirigeants communautaires et les citoyens une priorité pour tous les détachements. 
  • Mettre systématiquement en place un processus d’orientation des nouveaux policiers à l’échelle locale, basé sur une étroite coordination avec les Premières nations, les dirigeants communautaires, les ONG et d’autres parties prenantes.
  • Faire des efforts pour recruter des agents de police qui pourront bien s’intégrer dans chaque collectivité.

Priorité : Améliorer la sécurité routière et mieux faire respecter les règles de sécurité sur la route

  • En collaboration avec des organismes partenaires, intensifier les efforts de sensibilisation du public en vue de réduire la fréquence des cas de conduite avec facultés affaiblies.
  • Renforcer la sécurité routière par des mesures de répression des infractions routières, en particulier celles qui présentent un risque élevé pour les autres usagers de la route (automobilistes, enfants, piétons, cyclistes, etc.).
  • Accroître la sécurité et réduire les accidents dans les zones à risque élevé, notamment aux abords des écoles, aux carrefours très fréquentés et sur les ponts étroits.

Communiqué numéro 07-010