Gouvernement du Yukon


Pour diffusion immédiate
Le 23 septembre 2016

Ouverture du nouveau centre de traitement de la toxicomanie et de l’alcoolisme

WHITEHORSE — Aujourd’hui, des représentants des Premières nations du Yukon, des groupes d’intervenants, des fournisseurs de services et des membres du personnel étaient présents pour l’ouverture du nouvel édifice Sarah-Steele, qui accueille le Bureau de lutte contre l’alcoolisme et la toxicomanie, au centre-ville de Whitehorse.

« L’inauguration de ce centre s’accompagne de plusieurs nouveautés : l’amélioration des programmes de traitement de l’alcoolisme et de la toxicomanie pour les Yukonnais, l’instauration de services de traitement des dépendances destinés aux jeunes et l’établissement de relations de collaboration entre les fournisseurs de services, le tout afin de permettre à chaque personne qui franchira ces portes de prendre un nouveau départ », a déclaré le premier ministre, M. Darrell Pasloski.

Le nouvel édifice Sarah-Steele, dont la construction a coûté 18 millions de dollars, est situé sur un terrain adjacent à son ancien emplacement, près de la 6e Avenue.

« Grâce à la construction de ce bâtiment et à l’amélioration de l’offre des programmes de lutte contre l’alcoolisme et la toxicomanie, nous pourrons mieux servir les Yukonnais », a mentionné le ministre de la Santé et des Affaires sociales, M. Mike Nixon. « Nous constatons une sensibilisation accrue de la population aux dépendances et aux problèmes de santé mentale, et la nécessité d’apporter des solutions à ce genre de situations se fait de plus en plus sentir. Nous sommes désormais mieux équipés pour y faire face. »

L’inauguration de l’édifice est prévue pour le 3 octobre prochain, après la tenue d’une séance d’orientation pour le personnel et l’installation du mobilier. Pour répondre aux nouveaux services proposés, 32 employés supplémentaires ont été embauchés. Le Bureau de lutte contre l’alcoolisme et la toxicomanie proposera dorénavant simultanément deux programmes intensifs de traitement en résidence, un pour les hommes et l’autre pour les femmes. Les participants pourront dès lors examiner les effets physiques, émotionnels, psychologiques et spirituels des dépendances et feront l’acquisition de compétences pour leur apprendre à vivre sans avoir recours à la drogue ou à l’alcool. Chaque programme exige un engagement minimal de 30 jours et peut s’étendre jusqu’à 90 jours. La durée du séjour est déterminée en fonction des besoins de chaque personne et des recommandations formulées par les professionnels de la santé.

« Le nouvel édifice Sarah-Steele est d’une grande importance pour les Premières nations du Yukon », a souligné le grand chef du Conseil des Premières nations du Yukon, M. Peter Johnston. « Nous sommes satisfaits de cette augmentation du nombre de services offerts, notamment l’ajout d’un programme jeunesse. Le bâtiment en tant que tel intègre des caractéristiques culturelles holistiques des Premières nations, ce qui crée un environnement des plus accueillants. »

Chaque personne sera dirigée vers les services qui répondront le mieux à ses besoins : gestion des symptômes de sevrage (désintoxication), accessible gratuitement et à tout moment; counseling destiné aux jeunes et aux adultes, avec ou sans rendez-vous. Par ailleurs, ces programmes soutiendront également les centres de services en matière de traitement des dépendances des collectivités rurales du Yukon.

-30-

Renseignements :

Michael Edwards
Communications
Conseil des ministres
867-633-7910
michael.edwards@gov.yk.ca

Pat Living
Communications
Santé et Affaires sociales
867-667-3673
patricia.living@gov.yk.ca

Stephanie Brown
Communications
Conseil des Premières nations du Yukon
867-393-9200, poste 223
communications.officer@cyfn.net

Marie-Louise Boylan
Communications
Première nation des Kwanlin Dün
867-633-7800, poste 112
marie-louise.boylan@kdfn.net

Communiqué numéro 16-326