Gouvernement du Yukon


Pour diffusion immédiate
Le 14 juillet 2016

Le gouvernement du Yukon et Northern Vision Development signent un accord pour la mise en place d’un programme d’alphabétisation en milieu de travail

WHITEHORSE — Le gouvernement du Yukon et Northern Vision Development (NVD) ont signé une entente pour permettre la mise en place d’un programme d’alphabétisation et de développement de compétences essentielles en milieu de travail destiné à leurs employés.

« C’est vraiment une bonne chose que le Yukon et le Canada puissent collaborer pour aider les personnes à recevoir la formation dont elles ont besoin, dans le but d’améliorer leurs compétences et leur permettre de se perfectionner dans leur travail », a déclaré la ministre fédérale de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail, Mme MaryAnn Mihychuk. « Nous allons poursuivre notre collaboration avec le gouvernement du Yukon, et les autres parties, pour aider les Canadiens à acquérir les compétences nécessaires à l’obtention d’un bon emploi. »

Grâce à l’aide financière du programme de formation offert par l’employeur en vertu de l’entente Canada-Yukon sur le Fonds canadien pour l’emploi, l’entente prévoit une participation à hauteur de 80 000 $ dans le but de soutenir ce programme d’alphabétisation jusqu’en juin 2017. Les formations offertes dans le cadre de ce programme sont tirées des pratiques professionnelles qui ont été élaborées par Frontier College, un organisme national d’alphabétisation sans but lucratif. Le contenu sera adapté aux différentes activités professionnelles afin que les membres du personnel puissent mettre en pratique leurs nouvelles compétences dans leurs emplois respectifs.

« Les organismes du secteur privé sont des partenaires essentiels dans le développement des compétences et de l’employabilité des Yukonnaises et des Yukonnais », a mentionné le ministre de l’Éducation, M. Doug Graham. « Ce programme permettra aux employés de NVD d’acquérir de nouvelles compétences en plus de développer celles de la population active du Yukon. »

Les formations seront offertes à près de 40 personnes travaillant dans des hôtels de NVD, durant les heures de normales de travail. Tout au long de ce programme, les participants pourront améliorer au moins l’une des neuf compétences essentielles d’employabilité : lecture de texte; rédaction; utilisation de documents; notions de calcul; utilisation d’un ordinateur et informatique; capacité de raisonnement; communication orale; travail avec les autres; apprentissage continu.

« L’alphabétisation en milieu de travail représente un enjeu essentiel pour nous », explique le directeur des ressources humaines de NVD, M. Alexis Brandt. « Grâce à ce programme, nous sommes persuadés que nous pourrons grandement augmenter la productivité de nos employés en plus de leur offrir des outils leur permettant de devenir des citoyens encore plus actifs dans la société du Yukon. »

L’entente Canada-Yukon sur le Fonds canadien pour l’emploi est un accord entre le gouvernement du Canada et le Yukon qui vise à offrir du financement dans le but d’augmenter le nombre de citoyens du Yukon dans la population active du territoire en les aidant à développer les compétences nécessaires pour trouver un bon emploi à long terme.

« En plus de bonifier sensiblement la qualité des travailleurs que nous employons, ce programme permet également aux personnes qui y participent d’augmenter leur niveau d’employabilité sur le marché du travail en général », souligne le directeur général de la division hôtelière de NVD, M. Dylan Soo. « Il s’agit donc d’une situation qui est bénéfique pour tous; nous sommes très heureux que le gouvernement ait su reconnaître tous les avantages qui découlent de cet important investissement en milieu de travail. »

-30-

Renseignements :

Michael Edwards
Conseil des ministres
867-633-7910
michael.edwards@gov.yk.ca

Jason Mackey
Communications
Education
867-332-8547
jason.mackey@gov.yk.ca

Rich Thompson
Président et directeur général de Northern Vision Development
460-660-0073
rthompson@nvdlp.com

Communiqué numéro 16-262