Gouvernement du Yukon


Pour diffusion immédiate
Le 11 mai 2016

Le gouvernement du Yukon couvrira le coût des médicaments liés au traitement de l’hépatite C

WHITEHORSE — Sous réserve de l’approbation de l’Assemblée législative, le gouvernement du Yukon débloquera une somme supplémentaire de 1,277 million de dollars dans son budget 2016-2017 afin de couvrir le coût des médicaments associés au traitement de l’hépatite C, soit Sovaldi et Harvoni.

« Il s’agit de médicaments coûteux », a déclaré le ministre de la Santé et des Affaires sociales, M. Mike Nixon. « Pour cette raison, nous avons pensé qu’il était important de les inscrire dans le formulaire pharmaceutique du Yukon afin d’aider les Yukonnais qui ne sont pas couverts par une assurance privée ou qui doivent débourser un certaine somme parce que leur assureur ne couvre pas entièrement le coût des médicaments. »

Dans le traitement de l’infection, les médicaments Sovaldi et Harvoni affichent un taux de guérison d’environ 95 %. En tenant compte d’un certain nombre de variables cliniques, un traitement complet peut durer de huit à 24 semaines. Ces deux médicaments ont remplacé les médicaments à base d’interféron qui provoquaient plus fréquemment des effets secondaires importants et avaient un taux de réussite plus bas.

« Les Yukonnais à qui le spécialiste des maladies infectieuses de l’extérieur qui vient régulièrement au territoire prescrit ces médicaments seront admissibles à une couverture, par l’intermédiaire soit du Programme d’aide aux malades chroniques et aux personnes souffrant d’une incapacité, soit du Régime d’assurance-médicaments, dans le cadre des Services de santé assurés », a ajouté M. Nixon. « De plus, ces programmes offrent une couverture compensatoire aux personnes qui ont une assurance privée. »

Depuis février 2015, les Services de santé assurés ont couvert le coût de ces médicaments pour 25 personnes, ce qui représente une somme totale de 2 408 257 $ ou environ 96 330 $ par patient.

L’hépatite C est une infection complexe transmissible par le sang. L’organisme de certaines personnes élimine le virus de lui-même, mais pour 70 à 80 % des gens qui le contractent, l’hépatite C devient une infection chronique à long terme. Ce sont ces personnes à qui le traitement peut être recommandé.

Au Yukon, 43 personnes ont commencé un traitement contre l’hépatite C en 2015. Il s’agit d’une augmentation plus de trois fois supérieure au nombre de cas signalés au cours des années précédentes. De ces 43 personnes, 27 prennent le médicament Harvoni et 16, le médicament Sovaldi.

-30-

Renseignements :

Dan Macdonald
Communications
Conseil des ministres
867-393-6470
dan.macdonald@gov.yk.ca

Marcelle Dubé
Communications
Santé et Affaires sociales
867-667-3010
marcelle.dube@gov.yk.ca

Communiqué numéro 16-187