Gouvernement du Yukon


Pour diffusion immédiate
Le 5 mai 2016

Les premiers ministres favorisent une action conjointe pour lutter contre les feux de forêt, les inondations et les sécheresses

Communiqué conjoint

VANCOUVER — Répondant au souhait exprimé par les premiers ministres canadiens l’an dernier, les premiers ministres de l’Ouest ont souligné que des progrès avaient été réalisés relativement à la création d’un inventaire national des ressources en matière de lutte contre les incendies et à la mise en place d’une formation à l’intention des Forces canadiennes, qui garantira que ses membres connaîtront les techniques de lutte contre les feux de forêt. Les premiers ministres de l’Ouest reconnaissent les efforts déployés par le Centre interservices des feux de forêt du Canada dans la poursuite de ces initiatives.

Les premiers ministres de l’Ouest s’entendent sur le fait que le gouvernement fédéral doit collaborer avec les provinces et les territoires afin que tous soient en mesure de mieux anticiper les situations d’urgence attribuables aux conditions météorologiques et aux catastrophes naturelles, de mieux s’y préparer et de mieux y répondre. Ils ont réitéré leur demande auprès du gouvernement fédéral d’annuler les modifications apportées aux accords d’aide financière en cas de catastrophe, lesquelles augmentent la responsabilité des personnes, des provinces et des territoires en ce qui concerne les frais d’intervention et de rétablissement en cas de catastrophe. Ils ont par ailleurs exprimé leurs préoccupations à l’égard des longs délais qui s’appliquent aux versements des fonds dans le cadre de ces accords.

Les premiers ministres de l’Ouest ont également discuté de l’importance d’investir dans les infrastructures d’atténuation des catastrophes, de façon à diminuer l’ampleur des dégâts et des coûts associés aux désastres naturels. Ils ont convenu que les 200 millions de dollars sur cinq ans, disponibles pour des projets prioritaires dans l’ensemble du pays dans le cadre du Programme national d’atténuation des catastrophes, sont insuffisants, et ils ont réaffirmé leur intention de demander au gouvernement fédéral d’augmenter cette enveloppe de manière considérable. Ils ont aussi déterminé que, pour améliorer le Programme national d’atténuation des catastrophes, on devait inclure les feux de forêt parmi les dangers naturels inventoriés dans le profil de risque à l’échelle nationale.

Les premiers ministres pressent le gouvernement fédéral d’allouer des fonds à la mise sur pied d’un programme national visant à accroître la sensibilisation du public et les mesures d’atténuation des risques de feux de forêt (notamment le Programme Préventifeu), ainsi que la recherche dans ce domaine. Ils lui demandent également de renforcer la capacité de gestion en cas d’urgence; on parle ici de mesures ayant pour but d’améliorer la préparation aux incendies et la capacité de lutte contre ceux-ci. Il faudrait, par exemple, apporter des améliorations aux infrastructures vieillissantes, fournir le matériel nécessaire, renforcer la capacité des communautés autochtones à lutter contre les incendies et mieux protéger les collectivités rurales contre les feux de forêt.

Les premiers ministres de l’Ouest ont aussi discuté de l’importance pour les provinces et les territoires de travailler ensemble à la gestion des bassins hydrographiques, surtout dans un contexte où l’on prévoit une intensification des cycles de sécheresse et d’inondations. Les premiers ministres se sont aussi engagés à collaborer sur les questions touchant le drainage, les sécheresses, les inondations et la qualité de l’eau dans les bassins hydrographiques communs.

- 30 -

Renseignements :

Stephen Smart
Attaché de presse
Bureau du premier ministre
Province de la Colombie-Britannique
250-952-7252

Communiqué numéro 16-176