Gouvernement du Yukon


Pour diffusion immédiate
Le 29 avril 2016

Les premiers ministres territoriaux font le bilan lors du Forum des premiers ministres du Nord

Communiqué conjoint

OLD CROW — S’inscrivant dans la continuité d’une relation de travail solidement établie, le premier ministre du Yukon, M. Darrell Pasloski, le premier ministre des Territoires du Nord-Ouest, M. Robert R. McLeod, et le premier ministre du Nunavut, M. Peter Taptuna, ont annoncé aujourd’hui la mise en place d’une approche panterritoriale dans le domaine de la science.

L’Approche panterritoriale de la science trace une voie d’avenir en matière de sciences dans le Nord. Cette stratégie traduit l’engagement d’utiliser des données rigoureuses, fiables et probantes pour prendre des décisions éclairées, de renforcer les capacités scientifiques dans le Nord, d’améliorer la communication et la sensibilisation dans le domaine scientifique, de mettre en avant de solides politiques scientifiques et d’encourager la mise en place de partenariats significatifs avec les Premières nations, les Inuits, les Métis, le secteur privé et le milieu scientifique.

« Du fait qu’elle encourage la recherche innovante dans les collectivités – qui allie savoirs traditionnels et techniques scientifiques modernes –, l’Approche panterritoriale de la science atteste du fait que, en stimulant la capacité scientifique des territoires, on favorise la prospérité sociale et économique du Nord », a déclaré M. Pasloski. « La mise en place de cette approche dans le domaine de la science s’inscrit dans le prolongement de l’un des engagements clés pris lors de la dernière rencontre des premiers ministres du Nord. Je me réjouis à l’idée de continuer à travailler avec les premiers ministres Robert R. McLeod et Peter Taptuna, pour nous faire porteurs, collectivement, d’une voix forte au nom du Nord canadien, », a-t-il ajouté.

Les premiers ministres se sont également engagés à collaborer pour renforcer leur mobilisation auprès du gouvernement fédéral, en vue d’obtenir, pour les territoires, un apport financier stable et prévisible à long terme, et de renouveler les politiques et stratégies du Canada relatives à l’Arctique.

« Les Canadiens qui sont les plus au fait des problèmes du Nord sont ceux qui y habitent », a souligné M. McLeod. « Par ailleurs, le fait de mobiliser les résidents des territoires à toutes les étapes de la recherche permet d’exploiter, dans toute leur dimension, les enseignements tirés des savoirs traditionnels et locaux. C’est avec plaisir que nous poursuivrons cette collaboration entre nos gouvernements et nos collectivités, dans le cadre de l’action que nous menons pour résoudre les problèmes qui commencent à se poser et ceux que nous connaissons déjà. »

Les territoires ont également réitéré leur position quant à la mise en application d’une taxe sur les émissions carboniques. En outre, ils ont réaffirmé leur engagement conjoint visant à atténuer les effets du changement climatique et à trouver des mesures d’adaptation à cet égard, pour le développement responsable et durable des collectivités nordiques.

« Le Forum des premiers ministres du Nord constitue une occasion unique d’attirer l’attention sur des questions et des priorités qui concernent le Nord au premier chef », a pour sa part indiqué M. Taptuna. « Cette année, nous renouvelons notre engagement de traiter des sujets comme les capacités scientifiques, le changement climatique et le développement des infrastructures dans le Nord. Comme toujours, nous faisons front dans la promotion de la croissance et de la prospérité économique de notre belle région. »

Pendant ces deux jours, les premiers ministres ont abordé les points suivants : infrastructures, santé, marketing touristique, recherche et sauvetage, logement, recherche scientifique sur le changement climatique et ententes de financement avec le gouvernement fédéral.

En savoir plus :
Approche panterritoriale de la science  

-30-

Voir le communiqué.

Renseignements :

Dan Macdonald
Communications
Conseil des ministres
867-393-6470
dan.macdonald@gov.yk.ca

Aynslie Ogden
Conseil exécutif
Gouvernement du Yukon
867-667-5431
aynslie.ogden@gov.yk.ca

Andrew Livingstone
Ministère de l’Exécutif
Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest
867-767-9140, poste 11091
Andrew_Livingstone@gov.nt.ca

Andrew Applejohn
Ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles
Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest
867-920-8607
andrew_applejohn@gov.nt.ca

Catriona Macleod
Ministère de l’Exécutif et des Affaires intergouvernementales
Gouvernement du Nunavut
867-975-6049
cmacleod@gov.nu.ca

Mary Ellen Thomas
Institut de recherche du Nunavut
Collège de l’Arctique du Nunavut
867-979-7202
MaryEllen.Thomas@arcticcollege.ca 

Communiqué 16-165

Les premiers ministres du Nord affichent leur volonté de poursuivre leur collaboration sur des priorités communes

Communiqué

Le premier ministre du Yukon, M. Darrell Pasloski, le premier ministre des Territoires du Nord-Ouest, M. Robert R. McLeod, et le premier ministre du Nunavut, M. Peter Taptuna, se sont rencontrés aujourd’hui à Old Crow, au Yukon, pour parler des domaines prioritaires et des perspectives de collaboration afin de développer l’économie, de créer des emplois et de bâtir un Nord plus fort.

Les premiers ministres du Nord ont reconnu le contexte particulier des territoires dans les domaines suivants : santé, marketing touristique, recherche et sauvetage, logement, changement climatique, science et ententes de financement avec le gouvernement fédéral.

Ils ont par ailleurs discuté de la nouvelle approche de mobilisation du gouvernement du Canada et pris acte des récentes évolutions dans les domaines du financement territorial, du changement climatique (dont la COP 21 de Paris et la Déclaration de Vancouver sur la croissance propre et les changements climatiques), ainsi que du leadership de l’Arctique. Les premiers ministres se sont par ailleurs entendus sur le fait que les programmes fédéraux, y compris les régimes de financement et de réglementation, doivent tenir compte de la densité de population relativement faible des territoires et des localités situées en régions éloignées.

Les premiers ministres ont abordé un certain nombre de priorités et de domaines de collaboration autour des thèmes suivants :

Santé

  • Les premiers ministres ont pris note des prochaines négociations avec le gouvernement fédéral, qui porteront sur un nouveau mode de financement en matière de santé. Ils ont également indiqué que le gouvernement fédéral devait continuer de tenir compte – en maintenant le financement des territoires en matière de soins de santé – des conditions particulières qui prévalent dans le Nord, notamment les frais élevés des déplacements pour des raisons médicales, l’existence de pratiques médicales novatrices et la prestation des services de soins de santé dans les petites localités éloignées.

Logement

  • Les premiers ministres ont convenu que l’accès à des logements abordables de bonne qualité était essentiel à la santé des collectivités et de la population. Ils ont réaffirmé leur engagement envers l’approche panterritoriale en matière de logement et ont parlé de la nécessité d’avoir un soutien de la part du gouvernement fédéral afin d’obtenir des logements adéquats et viables à long terme. Ils ont par ailleurs exprimé leurs préoccupations concernant la tendance à la baisse du financement des activités de fonctionnement et d’entretien (F et E) de la part de la Société canadienne d’hypothèques et de logement, financement qui tombera à zéro à l’horizon 2038.
     

Approche panterritoriale de la science

  • Les premiers ministres ont lancé l’Approche panterritoriale de la science dans le but de souligner l’importance de pratiquer la science, dans les territoires, de manière à mieux comprendre le Nord, faire appel aux savoirs traditionnels et à la science moderne, et améliorer les connaissances des habitants du Nord et leurs capacités à fonctionner dans un environnement fragile qui évolue.

Financement du gouvernement fédéral

  • Les premiers ministres ont abordé le sujet des coûts de prestation des services, qui sont plus élevés dans le Nord, et ont insisté sur la nécessité qu’un financement stable et prévisible figure parmi les principes clés de la formule de financement des territoires (FFT). Ils ont également indiqué qu’il était nécessaire que le gouvernement fédéral tienne compte du fait que les territoires assument des coûts de construction plus importants en raison des conditions climatiques, des distances importantes et du manque d’infrastructures de base. De plus, les échéanciers associés aux nouveaux programmes devront être adaptés aux contraintes imposées par la courte durée de la saison de construction.
  • Les programmes de financement dans le Nord doivent prendre en considération le fait que la mise en place stricte d’un financement par habitant ne fonctionne pas et qu’il est essentiel de recourir à un modèle de financement de base avec financement proportionnel à la population. En outre, il convient de limiter au minimum le partage des coûts pour tenir compte du fait que nos économies sont petites.

Marketing touristique

  • Les premiers ministres ont salué le succès des campagnes de marketing touristique Look Up North and the Canada’s North – A Story to be Told, lancées dans le cadre du consortium de marketing touristique panterritorial (Pan-North Tourism Marketing Consortium). Ils reconnaissent et apprécient les importants investissements consentis par le gouvernement fédéral dans des projets liés au tourisme dans le Nord, dans le cadre de son programme de contribution Investissements stratégiques dans le développement économique du Nord (ISDEN). 
  • Les premiers ministres ont hâte de voir se concrétiser de nouvelles initiatives touristiques telles que le développement de produits, le tourisme culturel et les nouvelles études de marché. Ils ont l’intention de demander une aide financière au gouvernement fédéral pour soutenir les projets touristiques dans le Nord.

Programme du Canada pour l’Arctique

  • Les premiers ministres prennent acte de la Déclaration conjointe du Canada et des États-Unis sur le climat, l’énergie et le rôle de leadership dans l’Arctique signée à Washington par le premier ministre canadien Justin Trudeau et le président américain Barack Obama, le 10 mars 2016, et qui traduit une volonté de suivre « un modèle de leadership partagé dans l’Arctique ». Ils saluent l’engagement de M. Trudeau de renouveler les politiques et les stratégies du Canada touchant l’Arctique. Les premiers ministres territoriaux se réjouissent à la perspective de pouvoir mobiliser le gouvernement fédéral dans le cadre d’un processus adapté aux besoins. Le document intitulé Une vision nordique, publié par les premiers ministres en 2014, fixe les priorités conjointes des territoires et notre vision commune en matière d’autodétermination et de développement pour un Nord prospère, sain et viable.

Changement climatique

  • Les premiers ministres ont parlé des effets du changement climatique dans le Nord, en signalant au passage qu’ils se font d’ores et déjà considérablement ressentir et que cette situation appelle des mesures d’adaptation qui entraînent une augmentation du coût de la vie. Ils ont confirmé leur engagement de collaborer ensemble pour mettre de l’avant leurs priorités communes en matière de changement climatique et travailler avec leurs homologues fédéraux et provinciaux à l’élaboration d’un cadre pancanadien pour la croissance propre et le changement climatique.
  • Ils ont évoqué les mesures actuellement en cours dans les territoires en matière de changement climatique, dont celles figurant dans la Stratégie d’adaptation panterritoriale. Ils ont également confirmé que les territoires participent activement aux groupes de travail du cadre pancanadien de lutte contre les changements climatiques dans l’optique de faire comprendre les réalités du changement climatique dans les territoires et de les prendre en compte dans le cadre de cette importante démarche.
  • Les premiers ministres ont répété que la mise en œuvre d’une taxe sur le carbone aurait des conséquences négatives sur la qualité de vie dans le Nord. Les objectifs que le Canada s’est fixé en matière de changement climatique doivent être déterminés de manière à ne pas nuire au coût de la vie dans le Nord, mettre en péril la sécurité alimentaire ou menacer les économies émergentes.

Nutrition Nord

  • Les premiers ministres ont accueilli favorablement l’annonce, dans le budget fédéral, du programme Nutrition Nord. Ils restent inquiets, car le programme ne répond pas aux objectifs clés établis, et ils exhortent le gouvernement fédéral à faire en sorte que le programme Nutrition Nord aide les habitants du Nord à faire baisser le coût de la vie, préserve la sécurité alimentaire et permette un meilleur accès à des aliments sains. Les premiers ministres encouragent le gouvernement fédéral à faire preuve de transparence dans la mise en œuvre du programme, en veillant notamment à ce que le public dispose des informations nécessaires pour comprendre son fonctionnement, la répartition du financement et les effets sur le prix des denrées alimentaires pour les consommateurs.

Infrastructures de transport

  • Les investissements du gouvernement fédéral dans les infrastructures de transport constituent un élément essentiel pour pallier le déficit en infrastructures dans le Nord canadien et ainsi débloquer le plein potentiel économique des trois territoires, au profit des habitants du Nord et de tous les Canadiens.
  • Ils ont salué la récente publication du rapport final de l’examen de la Loi sur les transports au Canada et des recommandations importantes formulées pour améliorer les infrastructures de transport dans le Nord. Les premiers ministres ont convenu de collaborer dans les trois territoires et de travailler avec le gouvernement fédéral pour encourager la mise en œuvre de ces recommandations.

Recherche et sauvetage dans le Nord

  • Les premiers ministres ont souligné une nouvelle fois le besoin de se doter d’une capacité de recherche et sauvetage uniforme et coordonnée dans le Nord. Il est clair que, en matière de recherche et sauvetage, les territoires doivent composer avec un environnement très difficile, de grandes distances et des moyens limités. Cela est particulièrement vrai lorsqu’il s’agit de recherche et sauvetage par voie aérienne et que les points de départ des aéronefs les plus proches sont situés à plusieurs heures de là. Les premiers ministres ont enjoint le gouvernement fédéral de tenir compte du fait que les bases situées dans le Nord pourraient permettre de réduire les temps d’intervention, et l’ont encouragé à renforcer son soutien en matière de recherche et sauvetage dans la région.

Forum des premiers ministres du Nord de 2017

Le premier ministre Robert R. McLeod a confirmé que les Territoires du Nord-Ouest accueilleront le Forum des premiers ministres du Nord l’année prochaine.

Communiqué numéro 16-165