Gouvernement du Yukon


Pour diffusion immédiate
Le 22 avril 2016

Mise en garde du médecin hygiéniste en chef contre les surdoses de fentanyl

WHITEHORSE — Dans la foulée de l’avertissement diffusé par le bureau du coroner hier, le médecin hygiéniste en chef du Yukon, le Dr Brendan Hanley, publie un message de santé publique sur le fentanyl et la prévention des surdoses.

« L’annonce jeudi du décès d’une personne nous indique que le Yukon est tout aussi vulnérable que le reste du pays devant cette menace grandissante pour la santé publique », a déclaré le Dr Hanley. « On peut se procurer le fentanyl soit en le détournant de son usage normal à titre de médicament sur ordonnance, soit dans la rue. C’est un opiacé 100 fois plus puissant que la morphine qui peut entraîner rapidement une surdose et provoquer la mort. »

Le fentanyl se trouve dorénavant dans de nombreuses drogues illicites, notamment l’OxyContin (« Oxy » ou « OC »), l’héroïne, la cocaïne et les médicaments délivrés sur ordonnance. Les consommateurs qui ont l’habitude de prendre leur dose d’OxyContin ou une autre drogue risquent d’absorber à leur insu des quantités mortelles de fentanyl.

On recommande fortement aux opiomanes de chercher de l’aide et de se renseigner auprès de leur médecin ou de leur infirmière, ou encore de s’adresser à des organismes de soutien comme le Bureau de lutte contre l’alcoolisme et la toxicomanie, Many Rivers ou Blood Ties Four Directions Yukon.

Les toxicomanes qui continuent à consommer des stupéfiants doivent savoir que le fentanyl peut être présent dans des drogues qui ont l’apparence de l’OxyContin, ou dans d’autres analogues familiers.

On conseille aux personnes qui prennent des opioïdes à des fins récréatives de se faire accompagner par un ami sobre qui peut appeler les secours en cas de besoin. Voici quelques conseils supplémentaires destinés aux consommateurs de drogues :

  • ne prenez jamais de la drogue seul;
  • arrangez-vous pour toujours connaître la provenance des drogues que vous consommez;
  • quelle que soit la provenance de votre approvisionnement, à chaque nouvelle prise, commencez par de très petites doses (en cas de présence de fentanyl ou de tout autre contaminant);
  • ne mélangez jamais drogues et speedball (mélangez le fentanyl à des stimulants comme la cocaïne).

Les signes précurseurs d’une surdose sont notamment les difficultés à marcher et à parler, une respiration lente et laborieuse, un pouls lent, la peau froide et moite, et une somnolence extrême. Le Dr Hanley conseille aux personnes concernées de composer le 911 si elles présentent ces symptômes, car ils peuvent être précurseurs d’une surdose. Il est possible de contrer rapidement les effets d’une surdose au fentanyl avec une prise en charge médicale immédiate.

-30-

Renseignements :

Brendan Hanley
Médecin hygiéniste en chef du Yukon
867-456-6136
brendan.hanley@gov.yk.ca

Communiqué numéro 16-156