Gouvernement du Yukon


Pour diffusion immédiate
Le 31 mars 2016

Le Yukon et le Québec : ensemble pour le français

Communiqué conjoint

WHITEHORSE — Mme Elaine Taylor, vice-première ministre et ministre responsable de la Direction des services en français du Yukon, a accueilli aujourd’hui le ministre québécois responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne, M. Jean-Marc Fournier. Ensemble, ils ont signé un nouvel accord de coopération et une déclaration sur la francophonie canadienne, en témoignage de leur engagement commun d’assurer la pérennité du français au Canada.

À la fois renouvelé et élargi, et pour la première fois comprenant des montants d’argent prévus pour les 5 prochaines années, cet accord de coopération sur la francophonie canadienne témoigne de la volonté des deux gouvernements de renforcer et de maintenir les liens étroits qui les unissent et s’appuie sur une vision commune de l’avenir du français au Canada.

Le Québec et le Yukon ont pris l’engagement d’accroître sensiblement leur contribution financière annuelle commune – qui s’élèvera dorénavant à 50 000 $ par an sur les cinq prochaines années – pour la mise en œuvre de projets à grande échelle visant à promouvoir la langue française, notamment des initiatives ciblant les domaines de la santé, de la culture, de l’éducation et de l’immigration francophone. Les deux ministres s’engagent par ailleurs à se rencontrer au moins une fois tous les deux ans afin d’échanger et de faire le point en matière de francophonie canadienne ainsi que pour discuter du plan d’action triennal, qui sera élaboré en fonction des besoins et des priorités identifiés par les acteurs locaux, notamment l’Association franco-yukonnaise (AFY).

« L’avenir du français au Canada commande des efforts soutenus et une collaboration étroite et dynamique entre les gouvernements. Je tiens d’ailleurs à souligner les efforts du gouvernement du Yukon, toujours en cours, pour améliorer l’accessibilité à l’école en français sur son territoire. L’engagement monétaire et la déclaration d’aujourd’hui sont d’autres exemples de la reconnaissance de la langue française comme l’une des caractéristiques fondamentales de l’identité canadienne et sont un gage d’espoir pour le futur », a déclaré M. Fournier.

« Le renouvellement de cet accord marque l’engagement réciproque, pris par nos deux gouvernements, de collaborer avec les acteurs locaux dans des secteurs clés qui offrent des services en français et de favoriser le développement communautaire dans les domaines de l’éducation, de la petite enfance, des arts et de la culture, de la jeunesse, de l’économie, de la santé, des services sociaux, du tourisme et de l’immigration », a souligné Mme Taylor. « La reconduite de ce partenariat entre le Québec et le Yukon permettra de continuer à dynamiser la langue française et les cultures francophones, et à stimuler l’essor de la communauté d’expression française dans notre territoire. »

En signant la Déclaration sur la francophonie, les gouvernements du Québec et du Yukon s’engagent à jouer un rôle moteur au sein de la francophonie canadienne, dans un esprit de collaboration, d’ouverture et de solidarité. Ils porteront haut la langue française en tant que valeur identitaire et bien précieux dans notre pays, par la prise de mesures concrètes visant à maintenir le poids démographique des francophones au Canada et en encourageant l’offre active de services en français.

« L’AFY félicite les gouvernements du Québec et du Yukon pour la signature de cette nouvelle entente au profit de la communauté franco-yukonnaise. Nous tenons à souligner le travail important que la ministre Taylor accomplit pour représenter les intérêts de notre communauté au Yukon et à l’extérieur du territoire », a souligné Mme Angélique Bernard, présidente de l’AFY.

Cette démarche s’inscrit dans un axe d’engagement fort envers la langue française qui trouve un écho dans tout le pays. En effet, le Québec signait une déclaration similaire avec le gouvernement de l’Ontario en novembre 2014 et, plus récemment, avec le gouvernement du Manitoba le 18 janvier dernier. Le Québec est déterminé à renforcer son action de promotion du français au Canada et espère que ces déclarations ne sont que les prémices d’une longue série.

« En tant que Québécois, je tiens à saluer le geste du gouvernement du Yukon, qui témoigne de la place que prend le français dans le Canada de l’avenir : un français qui évolue et qui progresse. Un français qui s’affirme. Si des défis demeurent, nous devons célébrer notre choix de faire route ensemble pour le français. Convenons aujourd’hui de regarder, ensemble, vers l’avenir et de faire du Canada un pays où la langue française est non seulement un droit fondamental, mais également un avantage pour tous les Canadiens », a conclu le ministre Fournier.

Plus tôt en journée, les ministres Fournier et Taylor ont rencontré les dirigeants de plusieurs organismes œuvrant en matière de francophonie canadienne, dont l’Association franco-yukonnaise et la Commission scolaire francophone du Yukon.

-30-

Renseignements :

Pour le gouvernement du Yukon :
Jeanne Beaudoin
Communications et politiques
Direction des services en français
867-667-8970
jeanne.beaudoin@gov.yk.ca

Pour le gouvernement du Québec :
Karla Duval
Attachée de presse
Cabinet du ministre responsable
des Relations canadiennes
et de la Francophonie canadienne
418-646-5050

Communiqué numéro 16-103