Gouvernement du Yukon


Pour diffusion immédiate
Le 24 février 2016

Deuxième table ronde nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues ou assassinées

Communiqué conjoint

WHITEHORSE — Une délégation yukonnaise formé de la vice-première ministre, Mme Elaine Taylor, de la cheffe de la Première nation des Kwanlin Dün, Mme Doris Bill, de la présidente du Yukon Aboriginal Women’s Council, Mme Doris Anderson, des membres des familles touchées et des dirigeants des Premières nations participeront à la deuxième table ronde nationale sur les femmes et les jeunes filles autochtones disparues ou assassinées qui aura lieu cette semaine, à Winnipeg.

L’activité, organisée cette année par la province du Manitoba, rassemble des dirigeants autochtones et des représentants d’organismes autochtones nationaux, des représentants des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, des représentants de groupes communautaires et des membres des familles des femmes et des filles disparues ou assassinées.

« Notre imposante délégation présentera un front uni en appui aux familles yukonnaises des femmes et des filles autochtones disparues ou assassinées », a déclaré la ministre responsable de la Direction de la condition féminine, Mme Elaine Taylor. « En tant que dirigeants, nous sommes déterminés à remédier à la violence faite aux femmes autochtones et à intervenir de façon concertée afin de s’employer à résoudre ce problème important, et ce, tant à l’échelle territoriale que nationale. »

Une table ronde régionale sur ce sujet a déjà eu lieu plus tôt ce mois-ci, à Whitehorse. À cette occasion, des dirigeants et des défenseurs des droits de la personne ont écouté les membres de familles du Yukon qui ont perdu des êtres chers relater ce qu’ils ont vécu; ils ont aussi recueilli leurs recommandations en ce qui a trait à la prévention d’autres actes de violence à l’encontre des femmes et des filles autochtones.

« Au fur et à mesure que nous allons de l’avant dans le cadre de ce processus, mon souhait le plus grand est que nous puissions procurer aux familles touchées une certaine forme de sérénité », a indiqué la cheffe Doris Bill. « En espérant que nos voix unies contribuent à apporter des changements et à offrir des moyens de mettre en place des objectifs et des mesures en matière de prévention, ce qui aura pour effet de contribuer à éliminer la violence subie par nos femmes et nos filles. »

La table ronde régionale a permis de tracer les grandes lignes des mesures qui sont efficaces et de définir les champs d’action prioritaires qui requerront d’autres initiatives coopératives en vue de la tenue de la deuxième table ronde nationale et de l’enquête qui devrait débuter sous peu à l’échelle du pays. À la clôture de la rencontre, les leaders ont signé une déclaration historique qui énonce leur engagement en faveur de la mise en œuvre de mesures concrètes visant à lutter contre la violence faite aux femmes et aux filles autochtones.

« Souhaitons que les messages que nous avons entendus lors du rassemblement des familles éplorées, lors de la rencontre entre les membres des familles et la ministre Carolyn Bennett et lors de la table ronde régionale soient transmis, et clairement entendus, à l’occasion de la table ronde nationale. Nous avons besoin de programmes qui émanent des Premières nations et nous voulons avoir notre mot à dire sur la conduite de l’enquête », a souligné Mme Anderson. « Nous avons l’appui des membres du Yukon Aboriginal Women’s Council, des dirigeants des communautés autochtones et des familles. Il est essentiel que les organismes locaux suivent de près ce mouvement, car en tant que personnes sur le terrain, nous sommes directement en contact avec les familles qui doivent faire face à cette épidémie de violence. Nous savons ce qui fonctionne, nous entendons ce qu’ils nous disent, et il est évident que le processus de guérison ne pourra se poursuivre que si nous allons de l’avant, main dans la main. »

Depuis 2004, le gouvernement du Yukon a consacré plus 2,8 millions de dollars à l’appui de projets conçus par et pour des femmes autochtones. Notons, entre autres, certains éléments pertinents de la tradition autochtone comme les projets Sisters in Spirit et Brothers in Spirit, ainsi que l’activité Honouring Our Sisters. Le Yukon a également organisé deux sommets régionaux et participé quatre fois au Sommet national des femmes autochtones. Le gouvernement du Yukon a appuyé l’appel lancé en 2013 par les dirigeants autochtones nationaux qui réclamaient une enquête nationale sur la question.

L’objectif des tables rondes nationales est de poursuivre le dialogue entre tous les paliers de gouvernement, les représentants autochtones et les familles touchées afin de lutter contre la violence faite aux femmes et aux filles autochtones, et de trouver ensemble des solutions et des moyens de collaborer afin de mettre celles-ci en place.

-30-

Renseignements :

Dan Macdonald
Communications
Conseil des ministres
867-393-6470
dan.macdonald@gov.yk.ca

Alex Hill
Communications
Direction de la condition féminine
867-667-8675
alex.hill@gov.yk.ca

Membres de la délégation du Yukon qui participeront à la deuxième table ronde nationale sur les femmes et les jeunes filles autochtones disparues ou assassinées

  1. Mme Elaine Taylor, vice-première ministre et ministre responsable de la Direction de la condition féminine
  2. Mme Doris Bill, cheffe de la Première nation des Kwanlin Dün
  3. Mme Doris Anderson, présidente de la Yukon Aboriginal Women’s Council
  4. Mme Krista Reid, présidente du Whitehorse Aboriginal Women’s Circle
  5. Mme Adeline Webber, vice-présidente du Whitehorse Aboriginal Women’s Circle
  6. Mme Lorraine Netro, vice-présidente du Conseil des femmes de l’Assemblée des Premières nations
  7. Mme Crystal Stewart, membre du Liard Aboriginal Women’s Council
  8. Mme Melissa Carlick, membre d’une famille autochtone
  9. Mme Toni Blanchard, membre d’une famille autochtone
  10. Mme Jennifer England, directrice de la Direction de la condition féminine
  11. Mme Kelli Taylor, directrice des relations avec les Premières nations, Conseil exécutif
  12. Mme Natasha Phillips, conseillère principale, Justice
  13. M. Dan Macdonald, directeur des Services aux circonscriptions et soutien auprès du caucus

Communiqué numéro 16-060