Gouvernement du Yukon



Pour diffusion immédiate
Le 2 juin 2015

Déclaration du premier ministre, M. Darrell Pasloski, concernant le rapport de la Commission de vérité et de réconciliation

WHITEHORSE — La journée d’aujourd’hui est à la fois marquante et difficile pour tous les Canadiens alors que nous prenons connaissance du rapport de la Commission de vérité et de réconciliation. Ce rapport, dont la production a nécessité de nombreuses années, représente les efforts conjugués de nombreux témoins qui ont révélé avec difficulté des expériences personnelles qui les ont profondément perturbés.

En tant que Canadiens, il est important que nous tentions de composer avec l’ampleur des séquelles laissées par les pensionnats dans le Nord sur les Canadiens autochtones et sur la communauté autochtone dans son ensemble. Il ne fait aucun doute que ces établissements visaient à éradiquer l’identité culturelle et linguistique des Premières nations, des Inuits et des Métis.

Les conséquences ont été dévastatrices pour chacun des enfants envoyés dans ces pensionnats, mais aussi pour leurs parents et leurs communautés. Mais les répercussions ne se sont pas arrêtées là. Les écoles ont laissé de très profondes cicatrices et leur lourd héritage s’est transmis d’une génération à l’autre.

Nous remercions les survivants – parmi eux, de nombreux Yukonnais – qui, au péril de leur propre bien-être psychologique et spirituel, ont accepté de témoigner et de raconter leur histoire devant la Commission de vérité et de réconciliation. J’incite tous les Yukonnais à prendre connaissance du rapport de la Commission et à réfléchir à sa signification.

-30-

Renseignements : 

Elaine Schiman
Communications
Conseil des ministres 
867-633-7961
elaine.schiman@gov.yk.ca


Communiqué numéro 15-196