Gouvernement du Yukon



Pour diffusion immédiate
Le 27 avril 2015

Lancement du tout premier portail Web sur l’adaptation dans l’Arctique

WHITEHORSE — Le ministre de l’Environnement, M. Wade Istchenko, a annoncé aujourd’hui que la nouvelle ressource en ligne Arctic Adaptation Exchange est maintenant fonctionnelle. Celle-ci favorise l’échange de connaissances ayant trait à l’adaptation au changement climatique dans la région circumpolaire.

« Il s’agit du tout premier portail Web d’information au monde à mettre l’accent sur l’adaptation au changement climatique dans l’Arctique. Il aidera ses utilisateurs à comprendre les effets négatifs du changement climatique que nous subissons, et à y réagir. Le gouvernement du Yukon reconnaît l’importance de pouvoir s’adapter efficacement aux changements du climat et il est heureux de participer à cette initiative », a déclaré M. Istchenko.

L’adaptation signifie être en mesure de composer avec les effets négatifs du changement climatique et de tirer profit des occasions qui peuvent se présenter. En visitant le site Web, les utilisateurs pourront :

  • consulter l’information qui s’y trouve;
  • proposer des améliorations aux solutions existantes;
  • partager des connaissances;
  • établir des liens avec d’autres peuples nordiques.

Terminer le portail Web était l’une des priorités du Canada durant son mandat à la présidence du Conseil de l’Arctique, lequel est arrivé à échéance lors de la réunion du Conseil vendredi dernier, à Iqaluit. Les efforts en vue de promouvoir le portail et d’ajouter du contenu se poursuivront durant le mandat des États-Unis, qui a pris la relève de la présidence du Conseil.

« Bien que l’on prévoit que le portail sera utile à un large éventail d’organismes de recherche et gouvernementaux, un de ses éléments clés est de permettre aux décideurs des collectivités du Nord d’avoir facilement accès à de l’information sur le changement climatique », a ajouté M. Istchenko.

Le nouveau portail Web donne accès à environ 600 documents provenant de neuf pays, comme des rapports de recherche et de projets. Bien que le site Web soit en anglais, la langue de travail du Conseil de l’Arctique, les utilisateurs peuvent partager et consulter des documents rédigés dans d’autres langues.

Le gouvernement du Yukon, par l’intermédiaire du Secrétariat du changement climatique, a supervisé l’élaboration du portail Arctic Adaptation Exchange pour le Groupe de travail sur le développement durable. Les partenaires de ce projet sont : Ressources naturelles Canada, l’Université de l’Alaska (Fairbanks), le gouvernement des États-Unis, le Gwich’in Council International et l’Aleut International Association. De plus, le Yukon a travaillé en équipe avec le groupe de travail sur le Nord de la Plateforme d’Adaptation du gouvernement du Canada ainsi que plus de 60 autres parties intéressées.

Pour en savoir plus
Portail d’information Arctic Adaptation Exchange : www.arcticadaptationexchange.com  
Conseil de l’Arctique : www.arctic-council.org (en anglais)

-30-

Un document d’information est fourni ci-dessous

Renseignements :

Elaine Schiman
Communications
Conseil des ministres
867-633-7961
elaine.schiman@gov.yk.ca

Nancy Campbell
Communications
Environnement
867-456-6794
nancy.campbell@gov.yk.ca

Document d’information

  1. Qu’est-ce qu’un « portail d’information sur l’adaptation »?
    Un portail d’information est un site Web qui fournit un seul point d’accès à diverses sources d’information. Le nouveau portail Arctic Adaptation fusionne et organise l’information afin de permettre aux utilisateurs d’avoir un accès facile à un large éventail de ressources sur l’adaptation au changement climatique dans le Nord circumpolaire. Le portail est facile à utiliser et l’accès est gratuit.
  2. De quelle façon le changement climatique influe-t-il sur la région circumpolaire?
    Le changement climatique a des répercussions négatives sur l’environnement, les modes de vie traditionnels, les bâtiments, les routes et l’infrastructure. Il influence des décisions touchant nos familles, nos collectivités et nos entreprises. Au Yukon, la température annuelle moyenne a augmenté de 2,2 °C, et la température moyenne en hiver a diminué de 5,5 °C depuis 1948. En revanche, la température annuelle moyenne du Canada a augmenté de 1,5 °C, et la température moyenne en hiver a diminué de 2,6 °C au cours de la même période. La taille des glaciers du Yukon a diminué de 22 % depuis 1958. 
  3. À qui le nouveau portail d’information bénéficiera-t-il?
    Le portail d’information vise à renseigner trois groupes clés :
    • Les intermédiaires communautaires — les organismes intermédiaires qui peuvent diriger l’information vers les peuples autochtones et les collectivités, et recueillir celle qu’ils fournissent.
    • Les décideurs — les décideurs qui travaillent pour les divers ordres de gouvernement et pour le secteur privé.
    • Les chercheurs — les personnes qui effectuent des recherches sur l’adaptation au changement climatique dans la région circumpolaire.
  4. Qui assurera la continuité du portail d’information dans les années à venir?
    Lorsque la période de lancement du site sera terminée, l’Université de l’Alaska, à Fairbanks, prendra la relève et veillera à la mise à jour du site Web. Celui-ci a été conçu dans un esprit de flexibilité et de croissance, et on y intégrera fort probablement une fonction interactive dans un avenir rapproché. Le Secrétariat du changement climatique utilisera le portail pour y ajouter de l’information sur l’adaptation, ainsi que dans le cadre de son travail au sein du comité consultatif, qui est de guider celui-ci de façon continue.
  5. Comment le nouveau portail d’information a-t-il été financé?
    Son budget de 348 858 $ englobe la contribution en argent ou en nature des organismes suivants : Ressources naturelles Canada (113 000 $ en argent); les membres du groupe de travail sur le Nord de la Plateforme d’Adaptation du gouvernement du Canada (80 000 $ en nature); Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (11 200 $ en argent); le gouvernement du Yukon (60 000 $ en nature) et l’Université de l’Alaska (gouvernement des États-Unis) (84 658 $ en argent). 
  6. Quel rôle joue le Conseil de l’Arctique dans le cadre de ce projet de portail d’information?
    Le Conseil de l’Arctique est une instance qui s’occupe de promouvoir la coopération, la coordination et l’interaction entre les États de l’Arctique, avec l’apport des peuples autochtones de l’Arctique et d’autres habitants de la région circumpolaire sur des questions d’intérêt commun, comme le développement durable et la protection de l’environnement. Le Groupe de travail sur le développement durable du Conseil de l’Arctique mène des initiatives — comme le portail sur l’adaptation dans l’Arctique — qui visent à fournir des connaissances utiles et à contribuer au renforcement de la capacité des peuples autochtones et des collectivités de l’Arctique.

Communiqué numéro 15-150