Gouvernement du Yukon



Pour diffusion immédiate
Le 15 janvier 2015

Des Premières nations reçoivent des subventions du Fonds pour la prévention du crime et les services aux victimes

WHITEHORSE — Le Fonds pour la prévention du crime et les services aux victimes a alloué des subventions aux Premières nations de Champagne et de Aishihik (PNCA) ainsi qu’à la Première nation de Carcross/Tagish afin que celles-ci puissent réaliser des projets axés sur la prévention du crime et le soutien aux victimes d’actes criminels.

« Les activités qui visent à rassembler les membres de la collectivité à des fins d’apprentissage et de communication peuvent s’avérer très efficaces comme moyens de défense contre la criminalité », a déclaré le ministre de la Justice, M. Mike Nixon. « Ces projets permettent aux membres d’acquérir des compétences qui leur serviront durant toute leur vie et leur donneront la capacité d’adopter des modes de vie sains. »

Les PNCA ont reçu 18 320 $ pour la mise sur pied du programme de formation visant l’acquisition de compétences en matière de communications et de plein air durant l’hiver. Les jeunes de la région pourront participer régulièrement à des activités en plein air motivantes et à des séances de formation, y compris un camp d’une semaine dirigé par des Aînés et axé sur les connaissances traditionnelles et les techniques de survie à l’extérieur en hiver.

« Cette subvention permettra au Anda Ta Youth Center des PNCA d’offrir un programme important, et pour cela, nous sommes très reconnaissants », a souligné le chef des PNCA, M. Steve Smith. « Grâce à l’aide de nos partenaires, nous pourrons fournir aux jeunes le soutien dont ils ont besoin pour faire des choix de vie positifs et à avoir du succès en cette période cruciale de leur vie. »

La Première nation de Carcross/Tagish a reçu 50 000 $ pour la mise sur pied du projet Skills for Building, Skills for Life. D’une durée de 10 semaines, le projet donnera l’occasion aux hommes de la Première nation de construire des cabanes en rondins et de participer chaque jour à des activités visant le mieux-être physique et émotionnel.

« Le projet de construction de cabanes en rondins est conçu de façon à permettre aux participants du projet d’acquérir des compétences qui leur seront utiles dans la vie de tous les jours et dans leur recherche d’emploi », a indiqué le directeur des finances et des infrastructures de la Première nation de Carcross/Taguish, M. Nelson Lepine. « Les ouvriers participent au camp en équipe – ils prennent des décisions, résolvent des problèmes et s’entraident dans l’atteinte de leurs objectifs personnels. Chacun a son mot à dire et un rôle important à jouer. »

Le Fonds pour la prévention du crime et les services aux victimes accorde des subventions deux fois par année à des organismes qui proposent des projets visant à réduire la criminalité, à prévenir la violence faite aux femmes et aux enfants, à s’attaquer aux causes profondes du comportement criminel, ou à offrir des services aux victimes d’actes criminels et de l’information sur la prévention du crime et sur les mesures à prendre pour éviter de devenir une victime.

Les propositions sont examinées par le conseil d’administration du Fonds pour la prévention du crime et les services aux victimes. Le conseil est composé de membres de la collectivité et de représentants du gouvernement du Yukon, des Premières nations, de groupes de femmes et de la GRC.

Le Fonds vient en aide aux Premières nations, aux organismes à but non lucratif, aux administrations municipales et aux conseils scolaires ou comités d’écoles depuis 1998. Son financement provient de diverses sources, notamment une partie des recettes tirées de machines à sous en vertu d’un accord conclu avec la Klondike Visitors Association, les suramendes compensatoires, les amendes infligées en vertu du Code criminel, les produits de la disposition de biens confisqués et les dons du public.

La prochaine date limite pour le dépôt des demandes est le 15 février 2015.

Pour en savoir plus : Fonds pour la prévention du crime et les services aux victimes 

-30-

Un document d’information est fourni ci-dessous.

Renseignements :

Elaine Schiman
Communications
Conseil des ministres 
867-633-7961
elaine.schiman@gov.yk.ca

Tyler Plaunt
Communications
Justice 
867-667-3221
tyler.plaunt@gov.yk.ca

Document d’information

Le Anda Ta Youth Centre des Premières nations de Champagne et de Aishihik : 18 320 $ – Programme de formation visant l’acquisition de compétences en matière de communications et de plein air durant l’hiver. Ce programme donne l’occasion aux jeunes d’avoir accès à du counseling, à de la formation visant l’acquisition de compétences et à des activités qui incitent les jeunes à adopter un mode de vie sain et à avoir des relations saines. Les jeunes participeront à des séances au cours desquelles il y aura des discussions sur les effets de la consommation de drogues et d’alcool; de plus, on leur enseignera des stratégies visant à prévenir la violence familiale. Le programme comprend aussi des sorties au mont Sima et un camp d’une semaine en région sauvage, dont l’objectif est de permettre aux jeunes d’acquérir des compétences modernes et traditionnelles en milieu sauvage. 
Renseignements : Will Jones, 634-2012; will@yknet.ca

Première nation de Carcross/Tagish : 50 000 $ – Projet Skills for Building, Skills for Life – Ce projet fournira aux membres de la Première nation, âgés de 18 ans et plus, de la formation en vue d’acquérir des compétences qui leur seront utiles dans la vie de tous les jours et dans leur recherche d’emploi. Au cours des 10 semaines que dure le programme, les jeunes construisent des cabanes en rondins et participent chaque jour à des activités visant le mieux-être physique et émotionnel. 
Renseignements : Nelson Lepine, 821-4251, poste 8240; nelson.lepine@ctfn.ca


Communiqué numéro 15-015