Gouvernement du Yukon



Pour diffusion immédiate
Le 2 octobre 2014

De nouvelles cliniques de santé sont ouvertes en soirée sans rendez-vous et offrent des soins collaboratifs

WHITEHORSE — Les gens peuvent maintenant passer à l’une des deux nouvelles cliniques de Whitehorse, soit la clinique yukonnaise de santé sexuelle ou la clinique yukonnaise pour les femmes d’âge mûr, s’ils ont des préoccupations relatives à leur santé sexuelle ou reproductive ou à la ménopause.

« L’ouverture de ces cliniques est une autre façon pour le gouvernement du Yukon de respecter son engagement d’améliorer l’accès à des soins médicaux professionnels », a déclaré le ministre de la Santé et des Affaires sociales, M. Doug Graham. « Bien qu’il y ait déjà au Yukon des modèles de prestation de soins de santé axés sur la collaboration, ces cliniques privées sont les premières à offrir les services d’une infirmière praticienne qui travaille aux côtés de médecins. »

Installées à la Whitehorse Medical Clinic et au Pine Medical Centre, ces cliniques ont une infirmière praticienne comme fournisseuse de soins primaires; celle-ci travaille de pair avec des médecins et divers professionnels de la santé qu’elle consulte au besoin.

La clinique yukonnaise de santé sexuelle offre à la population des services en matière de santé sexuelle et reproductive.

« Notre infirmière praticienne aidera les patients à avoir accès à des contraceptifs et à des fournitures à prix abordable ainsi qu’à des consultations périnatales; elle pourra également faire passer des tests, suggérer des traitements et, au besoin, diriger les patients vers d’autres services », a indiqué la Dre Stephanie Buchanan, de la clinique yukonnaise de santé sexuelle. « Nous sommes heureux d’offrir ces services dont les gens ont tant besoin, particulièrement aux jeunes qui aimeraient peut-être rencontrer un médecin après les heures d’ouverture. »

La clinique pour les femmes d’âge mûr offre des soins de santé et du soutien aux femmes préménopausées ou ménopausées.

« Nous nous réjouissons à l’idée d’aider les patientes sans médecin de famille à mener une vie plus heureuse sous le signe de la santé », a déclaré la fondatrice de la clinique pour les femmes d’âge mûr, la Dre Xiu-Mei Zhang. « Notre clinique aidera les femmes à gérer les symptômes associés à la périménopause et à la ménopause ou à reconnaître les facteurs de risque ayant des répercussions sur le cœur, les os et la santé en général. »

On invite les personnes qui n’ont pas de médecin de famille à visiter les cliniques; on acceptera également celles qui ont été dirigées ici par leur médecin de famille ou d’autres professionnels de la santé.

Les deux cliniques sont ouvertes deux jours par semaine pour les rendez-vous de jour et un soir par semaine pour les personnes n’ayant pas de rendez-vous.

« Le fait de pouvoir rencontrer en soirée, sans rendez-vous, une infirmière praticienne constitue une amélioration de notre modèle actuel de soins de santé », a ajouté M. Graham. « Nous espérons que le modèle de prestation de soins de santé axé sur la collaboration prendra de l’ampleur, car il permettra aux professionnels appropriés de travailler ensemble afin de répondre aux besoins des Yukonnais en matière de soins de santé. »

Dans le cadre des initiatives en matière de soins collaboratifs, les deux cliniques seront financées pendant trois ans. Un comité directeur appuie le projet; il est formé de bénévoles représentant la Direction de la condition féminine, le Conseil yukonnais de la condition de la femme, le Victoria Faulkner Women’s Centre, Les EssentiElles, le ministère de la Santé et des Affaires sociales ainsi que d’autres particuliers.

En 2012, le Yukon a adopté de nouvelles mesures législatives afin d’autoriser l’exercice des infirmières praticiennes aux côtés des autres fournisseurs de soins de santé du Yukon. L’infirmière praticienne est une infirmière autorisée d’expérience ayant fait des études universitaires poussées. Elle est accréditée pour exercer sa profession de façon indépendante, prescrire des médicaments et des examens, interpréter des résultats d’examens et prodiguer des soins infirmiers et médicaux.

Pour en savoir plus : Nouvelles cliniques de santé

-30-

Renseignements :

Elaine Schiman
Communications
Conseil des ministres
867-633-7961
elaine.schiman@gov.yk.ca

Patch Groenewegen
Communications
Santé et Affaires sociales
867-667-8478
patch.groenewegen@gov.yk.ca


Communiqué numéro 14-220