Gouvernement du Yukon



Pour diffusion immédiate
Le 22 août 2014

Des oursons yukonnais orphelins seront transportés au zoo de Calgary

WHITEHORSE — Les deux oursons noirs, un mâle et une femelle, qui vivent temporairement à la Réserve faunique du Yukon seront transportés au zoo de Calgary, en Alberta, où ils pourront être hébergés de façon permanente.

« Le gouvernement du Yukon remercie le zoo de Calgary pour leur généreuse proposition; les oursons seront bien traités et en sécurité dans ces installations de calibre international », a déclaré le ministre de l’Environnement, M. Currie Dixon.

Le ministère de l’Environnement et le zoo collaboreront pour veiller à ce que les oursons soient transportés de façon sécuritaire, par voie aérienne, jusqu’à Calgary. Le bien-être des deux animaux est la priorité principale. Une fois rendues à Calgary, les bêtes seront placées en quarantaine, ce qui permettra d’évaluer leur état de santé et leurs besoins.

« Nous sommes très heureux d’accueillir ces oursons au zoo de Calgary », a souligné le conservateur du zoo, M. Jamie Dorgan. « Comme les oursons noirs sont sociables durant les premières années de leur vie, nous espérons qu’ils seront d’excellents compagnons pour notre ours solitaire, Manuka, et nous croyons que ce dernier les acceptera avec plaisir. La présence de ces trois animaux nous permettra de sensibiliser les visiteurs du zoo aux dangers que représentent les ours qui n’ont plus peur des humains. »

M. Dixon a souligné le rôle important qu’a joué la Réserve faunique du Yukon en abritant temporairement les oursons : « Le ministère de l’Environnement remercie les membres du personnel de la Réserve pour les efforts supplémentaires que ceux-ci ont dû déployer afin de s’occuper des oursons. Bien que cela n’ait pas fait partie de leur mandat, ils ont tout de même donné l’occasion aux visiteurs d’observer de près ces animaux sauvages et de prendre de splendides photos, et tout cela s’est fait avec prévenance et bon goût. »

Les oursons sont devenus orphelins à la mi-juillet. Leur mère, qui avait découvert des poubelles et des bacs de compostage non verrouillés dans un quartier de Whitehorse, a dû être abattue lorsqu’elle est devenue une menace pour la sécurité publique.

Le zoo de Calgary est le plus important zoo de l’Ouest canadien, et il est accrédité par l’Association des zoos et aquariums du Canada et des États-Unis. Le zoo abrite en ce moment 120 espèces, dont le tiers fait partie du Plan pour les espèces en péril.

Un document d’information est fourni ci-dessous.

Pour en savoir plus :
Calgary Zoo 
Réserve faunique du Yukon 

-30-

Renseignements :

Elaine Schiman
Communications
Conseil des ministres 
867-633-7961
elaine.schiman@gov.yk.ca  

Nancy Campbell
Communications
Environnement
867-456-6794
nancy.campbell@gov.yk.ca

Trish Exton-Parder
Porte-parole
Relations avec les médias
Zoo de Calgary
403-232-9381
trishep@calgaryzoo.com  

Document d’information

Des oursons yukonnais orphelins seront transportés au zoo de Calgary

En juin, une ourse noire et ses deux bébés ont commencé à se promener dans le secteur du prolongement du boulevard Hamilton afin de manger des pissenlits et d’autres aliments naturels. Malheureusement, ils ont découvert des poubelles et des bacs de compostage non sécurisés dans le quartier Copper Ridge situé à proximité. Conséquemment, le 2 juillet, la famille d’ours a dû être capturée et transportée sur l’autre rive du fleuve Yukon, dans une zone en milieu sauvage située à environ 70 kilomètres de Whitehorse.
Le personnel d’Environnement Yukon a choisi cet endroit parce qu’ils étaient inquiets pour la survie des oursons si ceux-ci étaient déménagés trop loin de leur domaine vital. Bien que le personnel s’attendait à ce que les ours reviennent à Copper Ridge, il croyait qu’ils auraient à leur retour suffisamment d’aliments naturels pour se nourrir, comme des baies mûres, et il aurait été plus facile, à ce moment-là, de tenir les ours éloignés des poubelles. Le personnel d’Environnement Yukon a suivi les déplacements de la famille d’ours dans Whitehorse en se fiant aux signalements qu’il recevait.
Les agents de conservation ont été appelés le 15 juillet au matin pour s’occuper d’un ours noir qui fouillait de façon agressive dans des poubelles et des bacs de compostage à Copper Ridge. À l’aide de balles en caoutchouc, les agents ont tenté par deux fois de forcer l’animal à s’éloigner. Lorsque malgré tout, l’ours, qui semblait être un jeune adulte mâle, a persisté à fouiller dans les poubelles des résidents, les agents n’ont eu d’autre choix que de tuer l’animal. Aucun ourson n’était présent sur les lieux. Ce n’est que lorsque la carcasse de l’animal fut examinée que les agents de conservation ont découvert qu’il s’agissait d’une femelle en période de lactation. Il n’y avait eu précédemment aucun indice à cet effet. On a alors entrepris de rechercher les oursons afin de les capturer, ce qui a été fait plus tard au cours de cette même journée.

Comme mesure provisoire, le personnel d’Environnement Yukon a transporté les oursons à la Réserve faunique du Yukon. D’ordinaire, la Réserve n’héberge pas de grands carnivores à long terme, cependant, vu les circonstances, les responsables ont trouvé une solution à court terme qui a permis de prendre soin des petits avec le minimum de contacts humains.

La politique du Ministère est de laisser les animaux sauvages se débrouiller par eux-mêmes dans la nature. Lorsque des jeunes animaux deviennent orphelins en milieu sauvage, habituellement par suite d’une mise à mort effectuée pour protéger une vie ou une propriété, les bébés orphelins sont laissés à eux-mêmes afin qu’ils apprennent à se débrouiller. Cependant, dans des circonstances bien particulières, d’autres solutions peuvent être recherchées.

Dans le cas de ces deux oursons, ils se sont retrouvés seuls dans un lotissement résidentiel. Les laisser à cet endroit n’aurait pas été une solution sécuritaire, ni respectueuse de la faune.

Les bébés mâle et femelle semblaient en bonne santé au moment de leur capture, pourtant au bout de dix jours, ils ont commencé à montrer des signes de maladie et le personnel d’Environnement Yukon leur a administré des antibiotiques. Les oursons ont semblé se remettre presque complètement de leur maladie, et le 7 août, le Ministère a publié un avis à cet effet par l’intermédiaire des médias. La santé des oursons continue d’être sous surveillance; il se peut que la maladie ait été due au stress éprouvé par la perte de leur mère et au fait d’être enfermé.
Le Ministère est conscient qu’il y a plusieurs aspects à considérer lorsqu’il est question de transporter des animaux sauvages à l’extérieur du territoire. Il doit respecter les conditions établies par l’organisme qui accepte de recueillir des animaux yukonnais.
Le personnel d’Environnement Yukon avait d’abord pensé à envoyer les oursons dans un centre de réhabilitation pour animaux en Colombie-Britannique, où ils auraient pu prendre du poids et passer l’hiver en sécurité, avant d’être remis en liberté au Yukon. Toutefois, le centre n’acceptait que des ours de la Colombie-Britannique.
Le 29 juillet, le zoo de Calgary a fait connaître son intérêt pour l’accueil des oursons. Une fois qu’il fut déterminé par le personnel d’Environnement Yukon et l’équipe responsable des soins animaliers du zoo de Calgary que le zoo serait un endroit approprié pour les oursons, les démarches visant à obtenir les permis d’importation (Alberta) et d’exportation (Yukon) d’animaux sauvages furent entreprises; depuis, on se prépare au transfert.


Communiqué numéro 14-192