Gouvernement du Yukon



Pour diffusion immédiate
Le 10 avril 2013

Campagne sur le sodium : une campagne drôlement salée

WHITEHORSE — Voulez-vous un peu de soupe avec votre sel?

La consommation excessive de sodium est la prémisse sur laquelle sont fondées les quatre courtes vidéos humoristiques produites par le ministère de la Santé et des Affaires sociales, et intitulées « Drôlement salé ». La première vidéo a été diffusée la semaine dernière.

« La plupart des gens sont conscients qu’ils ont tendance à consommer trop de sel », a déclaré le ministre des la Santé et des Affaires sociales, M. Doug Graham. « En fait, la plupart des Canadiens consomment deux fois plus de sodium qu’ils en ont besoin. Cette campagne, y compris les vidéos et le matériel d’information qui les accompagne, permet de sensibiliser le public à ce sujet. »

Les vidéos sont axées sur les trop grandes quantités de sodium utilisées dans les aliments prêts-à-servir. Dans le matériel d’information, on aborde les idées fausses, mais répandues, au sujet du sodium et on fournit des recettes pauvres en sodium, des solutions de rechange plus saines aux aliments à teneur élevée en sodium ainsi que des renseignements sur la façon de lire l’étiquetage alimentaire.

On peut suivre la campagne « Drôlement salé » sur la page Facebook du ministère de la Santé et des Affaires sociales. Les personnes qui n’ont pas de compte Facebook peuvent quand même suivre la campagne à l’adresse www.facebook.com/yukonhss (en anglais) ou à partir du site Web du ministère, à l’adresse www.hss.gov.yk.ca/fr/index.php.

« L’excès de sodium dans notre régime alimentaire est l’une des causes principales de l’hypertension qui, de son côté, peut entraîner un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque ou une maladie du rein », a indiqué la diététiste de la Section de promotion de la santé, Mme Kim Neufeld. « Nous avons voulu créer une campagne qui aiderait les gens, lorsqu’ils font leur épicerie, à choisir des aliments faibles en sodium. En lisant et en comparant les étiquettes des aliments, vous pouvez améliorer votre santé générale ainsi que celle de votre famille. »

En février et en mars, le ministère a mené une série de cliniques gratuites de dépistage de l’hypertension artérielle afin d’aider les Yukonnais à savoir s’ils font ou non de l’hypertension, celle-ci n’affichant aucun symptôme jusqu’au moment où surgit un trouble de santé. Des quelque 900 personnes qui ont profité des cliniques, 97 d’entre elles avaient une hypertension artérielle allant de faible à modérée et trois avaient une tension artérielle beaucoup trop élevée.

-30-

Renseignements :

Matthew Grant
Communications
Conseil des ministres
867-393-6470
matthew.grant@gov.yk.ca
Marcelle Dubé
Communications
Santé et Affaires sociales
867-667-3010
marcelle.dube@gov.yk.ca


Communiqué numéro 13-084