Gouvernement du Yukon



Pour diffusion immédiate
Le 30 avril 2012

Éclosion de coqueluche au Yukon

WHITEHORSE – Le médecin hygiéniste par intérim du Yukon, le Dr Sharon Lazeo, recommande aux parents yukonnais d’être attentifs à tout signe ou symptôme de coqueluche chez leurs enfants. Cette recommandation intervient à la suite de l’apparition, au Yukon, d’un cas de maladie confirmé en laboratoire et de cinq cas cliniques, ces cinq derniers cas étant tous liés au Tournoi de hockey autochtone du Yukon, qui s’est déroulé à la fin du mois de mars.

« Nous avons la confirmation que ces cas sont directement liés à l’éclosion récente de coqueluche en Colombie-Britannique, et nous avons commencé à procéder à la recherche de toutes les personnes qui ont pu être en contact avec le cas yukonnais ainsi qu’avec le cas unique recensé en C.-B. », a déclaré le Dr Lazeo.

Toutes les personnes actuellement atteintes de la maladie sont soit des participants au tournoi de hockey, soit des membres de la famille des participants.

La coqueluche est une infection très contagieuse des voies respiratoires. Elle est causée par une bactérie (microbe) qui se développe dans la bouche, le nez et la gorge de la personne infectée. La maladie se transmet lorsque, en toussant ou en éternuant, la personne malade expulse les microbes dans l’air ambiant où ces derniers peuvent être absorbés avec l’air que l’on respire. Lorsqu’une personne exposée est infectée, les symptômes de la coqueluche apparaissent au bout d’environ sept à dix jours.

Les premiers symptômes sont comparables à ceux du rhume (éternuements, écoulement nasal, faible fièvre et toux légère), mais après une semaine ou deux, la toux s’aggrave jusqu’à ce que la personne infectée soit prise de longues quintes de toux se terminant par une inspiration sifflante et rauque. La toux peut être suffisamment violente pour causer la suffocation et des vomissements. Il y a aussi parfois expectoration de mucus épais et clair. La toux peut persister jusqu’à un mois ou deux, et elle survient surtout la nuit.

Le DLazeo rappelle aux parents qui s’inquiètent de la santé de leur enfant de ne pas hésiter à composer le 811 (ligne Info-santé) ou, pour des renseignements sur la vaccination, de consulter leur médecin de famille, le Centre de santé de Whitehorse ou celui de leur localité. Les personnes qui pensent avoir été en contact avec la maladie devraient communiquer avec leur médecin de famille ou avec le centre de santé le plus près de chez eux, ou encore se rendre à l’urgence de l’hôpital général de Whitehorse.

On peut aussi consulter un document d’information sur la vaccination à l’adresse http://www.hss.gov.yk.ca/fr/pdf/Tdap_Vaccination_Flyer_2008_BIL.pdf.

-30-

Renseignements :

 

Pat Living
Communications
Santé et Affaires sociales
867-667-3673
patricia.living@gov.yk.ca

Hazel Booth
Responsable
Centre de lutte aux maladies transmissibles du Yukon
867-667-8178
hazel.booth@gov.yk.ca


Communiqué numéro 12-078