Gouvernement du Yukon



Pour diffusion immédiate
Le 2 mars 2012

Le gouvernement annonce un fonds d’aide à la formation pour les entreprises du territoire

WHITEHORSE — Le ministre de l’Éducation, Scott Kent, vient d’annoncer la création d’un nouveau fonds destiné à aider les entreprises à se perfectionner en vue de continuer à contribuer à la croissance économique du Yukon.

« Notre gouvernement considère que ce nouveau fonds aidera grandement les entreprises à offrir de la formation et à se perfectionner », a dit M. Kent. « Le fonds fera partie de nos efforts constants visant à développer une main-d’œuvre inclusive, polyvalente et productive qui soutient et consolide l’économie du Yukon. »

Le nouveau fonds d’aide à la formation pour les entreprises aidera le milieu des affaires à améliorer la capacité des employés en poste et des employés éventuels à travailler de manière encore plus efficace et rentable qu’à l’heure actuelle, et ce, afin d’aider les entreprises du Yukon à accroître leur productivité et à profiter des possibilités à venir.

Le gouvernement du Yukon s’est engagé à verser 75 000 $ par année dans le fonds, un fonds que gérera la Chambre de commerce de Whitehorse par l’intermédiaire d’un comité de bénévoles composé de représentants du milieu des affaires du Yukon. Pour obtenir des subventions, il faudra en faire la demande auprès de la Chambre de commerce de Whitehorse. Le formulaire de demande pourra être obtenu en ligne.

« La Chambre de commerce de Whitehorse est consciente du défi que doivent relever les entreprises pour répondre aux exigences de l’économie florissante du Yukon », a dit le président de la Chambre de commerce de Whitehorse, Rick Karp. « La dotation en personnel est un élément important de ce défi et nous sommes heureux de pouvoir offrir des possibilités de formation aux entreprises et aux particuliers en vue d’améliorer les perspectives d’emploi des résidents du Yukon, et nous remercions le gouvernement du Yukon de sa prévoyance. »

« C’est formidable de voir passer le travail du comité de la planification à l’action », a dit la présidente de la Chambre de commerce du Yukon, Darielle Talarico. « Le fonds aidera les entreprises de chez nous à être à la fine pointe de la formation professionnelle et du perfectionnement du personnel. »

Le fonds d’aide à la formation pour les entreprises découle d’une recommandation du plan d’action de la Stratégie de formation axée sur les compétences générales et les métiers 2011, une stratégie qui a été élaborée par le gouvernement du Yukon de concert avec des intervenants du marché du travail local, y compris des représentants du milieu des affaires et de l’industrie, le gouvernement du Canada, des gouvernements des Premières nations et des organismes non gouvernementaux. Le travail de toutes les parties s’est effectué conformément au Cadre de référence concernant la main-d’œuvre du Yukon, un cadre qui vise à faire en sorte que le territoire dispose de la main-d’œuvre dont il a besoin.

-30-

Un document d’information est fourni en annexe. 

Renseignements :

Elaine Schiman
Communications
Conseil des ministres
867-633-7961
elaine.schiman@gov.yk.ca



Chris Madden
Communications
Ministère de l’Éducation
867-456-6789
chris.madden@gov.yk.ca



Rick Karp
Chambre de commerce de Whitehorse
867-667-7545

 


Document d’information

Les stratégies du Cadre de référence concernant la main-d’œuvre
Le Cadre de référence concernant la main-d’œuvre a été présenté lors d’un colloque tenu sur le cadre lui-même en octobre 2008. Le colloque a donné l’occasion aux intervenants de se rencontrer et d’échanger sur les grands thèmes qui ont guidé l’élaboration de différentes stratégies, puis de former des groupes de travail. Le cadre de référence peut être consulté en ligne.
Cinq stratégies ont été mises au point et publiées dans quatre documents (la Stratégie de recrutement et la Stratégie de maintien de l’effectif sont étroitement liées et ont donc été réunies en un seul document).

La Stratégie d’information sur le marché du travail
La Stratégie d’information sur le marché du travail est la pierre angulaire du Cadre de référence concernant la main-d’œuvre. Des renseignements pertinents, fiables et à jour feront en sorte que les stratégies reposent sur la meilleure information possible et que des décisions éclairées puissent être prises. L’information sur le marché du travail est également utile à tous pour la planification de carrières.

La Stratégie de formation axée sur les compétences générales et les métiers
La Stratégie de formation axée sur les compétences générales et les métiers aidera à améliorer la productivité des travailleurs et à maintenir la compétitivité de l’économie yukonnaise à l’ère de la mondialisation. Elle permettra aux Yukonnais de profiter davantage des occasions qu’offre une économie en croissance. La stratégie a également comme but principal de continuer à soutenir les personnes qui font partie des groupes sous-représentés dans la population active, dont les Autochtones, les jeunes, les travailleurs âgés, les personnes handicapées et les femmes dans le secteur des métiers, et de leur fournir ce dont elles ont besoin pour bien s’intégrer au marché du travail.

La Stratégie en matière d’immigration
L’immigration est une source importante de main-d’œuvre. La Stratégie en matière d’immigration aborde la question de l’immigration dans une perspective d’adaptation aux besoins du marché du travail et de durabilité compte tenu des changements dans l’économie, et vise à faire en sorte que l’immigration ne limite pas les possibilités d’emplois des Yukonnais et des autres Canadiens.

La Stratégie de recrutement et de maintien de l’effectif
La Stratégie de recrutement a été mise au point pour relever le défi de pourvoir les postes vacants au Yukon dans divers secteurs. La Stratégie de maintien de l’effectif vise à maximiser les efforts des employeurs en vue de garder leurs employés. La combinaison des deux stratégies appuiera les efforts de recrutement et de maintien de l’effectif en ce qui concerne l’ensemble des travailleurs canadiens ainsi que les membres de groupes sous-représentés dans la population active, comme les Autochtones, les travailleurs des localités rurales, les personnes handicapées, les travailleurs âgés, les femmes dans le secteur des métiers et les jeunes.


Communiqué numéro 12-031