Gouvernement du Yukon


Pour diffusion immédiate     numéro 11-011
January 20, 2011


Un recensement effectué par l’Alaska indique que la population de la harde de caribous de la Porcupine augmente

WHITEHORSE — Le ministre de l’Environnement, M. John Edzerza, a annoncé aujourd'hui qu’un recensement aérien effectué en juin dernier par l’État de l’Alaska, bien qu’encore incomplet, indique que la harde de caribous de la Porcupine compte plus de 123 000 bêtes, un nombre bien supérieur à celui estimé par les biologistes au cours des dernières années, qui oscillait entre 90 000 et 100 000 animaux.

« Voilà qui est une bonne nouvelle pour les Yukonnais », a dit M. Edzerza. « Nous sommes reconnaissants envers l’Alaska pour le temps et les efforts qui ont été consacrés à la collecte de cette donnée essentielle, surtout quand on sait que les plans en ce sens au cours des neuf dernières années ont été contrecarrés en raison des mauvaises conditions météorologiques et des habitudes migratoires de la harde. »

Puisque la harde dépasse maintenant les 123 000 têtes, les responsables du plan de gestion des prises de caribous estiment que les titulaires de permis de chasse pourront abattre deux caribous mâles, tandis que les chasseurs de subsistance (autochtones) pourront en abattre autant qu’ils veulent pour répondre à leurs besoins. Ces mesures concernant la chasse aux caribous mâles seulement, qui sont applicables à tous les chasseurs, seront réévaluées par les parties responsables du plan lorsqu’elles se réuniront en février pour examiner les nouvelles données au sujet de la harde – les résultats du recensement, le bilan de la chasse et les habitudes migratoires – et pour formuler des recommandations en ce qui a trait à sa gestion.

« Nous espérons que tous les chasseurs continueront à faire de leur mieux pour chasser de façon conservative et signaler leurs prises », a dit M. Edzerza. « Ce n’est pas parce le nombre de bêtes est actuellement élevé qu’il n’y aura pas de problèmes dans l’avenir, particulièrement quand on sait que plusieurs autres hardes de caribous dans le Nord connaissent un brusque déclin. »

Dans le cadre du plan de gestion, tous les chasseurs doivent signaler leurs prises, et ce, peu importe la population de la harde. Les chercheurs vont continuer de recueillir des données sur le nombre de bêtes constituant la harde, ainsi que sur la composition et la santé de cette dernière. Les groupes autochtones fourniront des renseignements à l’échelle locale, en se fondant sur les observations de leurs membres.

Le gouvernement du Yukon avait mis en œuvre des mesures de conservation provisoires à l’automne 2009, en fonction des données les plus à jour qu’il avait à sa disposition. Ces dernières indiquaient qu’il fallait préconiser une approche préventive pour répondre aux préoccupations entourant le déclin de la population de caribous.

Le contrôle de la chasse est l’un des moyens que nous pouvons prendre pour atténuer les effets d’un déclin sur une harde. Lorsque les mesures ont été envisagées, la grande majorité des prises n’étaient pas signalées et la population exacte de la harde était inconnue. Dans le cadre de son engagement, le gouvernement révise actuellement ces mesures, comme le prévoit le plan de gestion des prises.

Pour de plus amples renseignements au sujet du plan de gestion des prises de caribous de la harde de la Porcupine, visitez le site www.taiga.net/pcmb.

-30-

Renseignements :

Emily Younker
Communications
Conseil des ministres 
867-633-7961
emily.younker@gov.yk.ca

Nancy Campbell
Communications
Environnement
867-456-6794
nancy.campbell@gov.yk.ca

 

<%img_newsarticle%>