Gouvernement du Yukon

YG LS/CFN


Pour diffusion immédiate     numéro 10-197
Le 29 octobre 2010


Le gouvernement signe le plan de gestion d’un nouvel habitat protégé

CARMACKS – Le ministre de l’Environnement, M. John Edzerza, pour le compte du gouvernement du Yukon, et le conseiller Johnnie Sam, pour le compte de la Première nation de Little Salmon/Carmacks, ont signé aujourd’hui l’adoption d’un plan de gestion qui présente des recommandations touchant les activités ayant cours dans la zone marécageuse Tsâwnjik Chu (Nordenskiold).

« L’adoption de ce plan de gestion est l’aboutissement de plusieurs années de travail », a déclaré M. Edzerza. « L’entente définitive de la Première nation de Little Salmon/Carmacks prévoyait déjà la création d’une aire de protection de l’habitat, ce qui montre que l’établissement de cette zone humide protégée revêt une importance capitale tant pour les membres de la Première nation qui la fréquentent que pour la faune et la flore que le plan vise à protéger. »

« Ces terres humides sont en quelque sorte le garde-manger de la Première nation de Little Salmon/Carmacks, puisqu’on y trouve une abondance d’orignaux, de canards et d’œufs de canards, de rats musqués et d’autres espèces fauniques et aquatiques », a expliqué Johnnie Sam. « Le plan de gestion protège l’utilisation traditionnelle et actuelle de la zone tout en sensibilisant le public à la préservation de sa faune. »

En août 2010, le gouvernement du Yukon a officiellement désigné habitat protégé la zone Tsâwnjik Chu (Nordenskiold), d’une superficie de 77 400 hectares. L’aire protégée forme une étroite bande de terre le long de la rivière Nordenskiold, au sud de Carmacks. Le plan de gestion a été élaboré par un comité directeur dont les travaux se sont échelonnés sur une période de neuf ans.

Le plan de gestion de l’aire de protection de l’habitat Tsâwnjik Chu (Nordenskiold) doit être revu dans cinq ans, et par la suite, tous les dix ans. Le plan prévoit que :

  1. Le gouvernement du Yukon continuera à réglementer la chasse sportive dans la zone protégée et que les membres de la Première nation de Little Salmon/Carmacks (PNLSC) pourront continuer à exercer leurs droits de chasse en vertu de leur entente définitive.
  2. La PNLSC recueillera le savoir traditionnel de ses membres et utilisera ces connaissances pour élaborer des politiques de surveillance et de réglementation visant l’utilisation des ressources de surface dans l’aire protégée.
  3. Pour les cinq prochaines années, il sera interdit d’exploiter la zone à des fins touristiques commerciales.

Au total, le Yukon compte quatre aires de protection de l’habitat, couvrant une superficie de près de 490 000 hectares. On peut consulter le nouveau plan de gestion au www.environmentyukon.gov.yk.ca.

Complément d’information et photos en annexe
Renseignements :

Emily Younker
Communications
Conseil des ministres
867-633-7961
mailto:matthew.grant@gov.yk.ca

 

Nancy Campbell
Communications
Environnement
867-456-6794
nancy.campbell@gov.yk.ca

 

Complément d’information

Le plan de gestion de l’aire de protection de l’habitat Tsâwnjik Chu (Nordenskiold) détermine le rôle et les responsabilités de la Première nation de Little Salmon/Carmacks et ceux du gouvernement du Yukon (GY) relativement aux activités qui ont cours dans la zone protégée.

Actuellement, c’est la PNLSC qui est responsable de la gestion des activités de surface. Le plan prévoit que la PNLSC et le GY veilleront conjointement à la gestion du poisson d’eau douce (à l’exception du saumon), des espèces fauniques, y compris les animaux à fourrure, et des pourvoiries à l’intérieur des limites de l’habitat protégé. Voici quelques-unes des principales recommandations du plan de gestion :

  1. Gestion des feux de forêt : Usage de méthodes soucieuses de l’environnement pour la gestion des feux de forêts dans l’habitat.
  2. Ressources forestières : Aucun abattage de bois d’œuvre ou de bois de chauffage à des fins commerciales. La PNLSC fixera les limites en ce qui concerne la récolte du bois traditionnelle.
  3. Tourisme : Environnement Yukon, par l’intermédiaire de son Programme d’observation de la faune, tiendra des activités d’interprétation dans l’habitat. Aucune activité touristique commerciale dans l’habitat jusqu’à la revue du plan dans cinq ans.
  4. Pétrole et gaz : Si un gazoduc venait à être construit dans la région, celui-ci devrait l’être à l’extérieur des limites de l’habitat, de préférence du côté est de la route du Klondike Nord. Le GY peut autoriser l’accès aux réserves pétrolières et gazières souterraines à condition que cette activité ne nuise pas à la faune et à l’habitat.
  5. Agriculture : Aucune activité agricole commerciale dans la zone protégée afin de préserver l’état sauvage de la totalité de l’habitat. La PNLSC, en collaboration avec les propriétaires des terres voisines, élaborera des lignes directrices en ce qui a trait au pâturage afin d’assurer la protection de l’habitat et de ne pas nuire à la faune, en particulier pendant la période de nidification des oiseaux aquatiques.
  6. Qualité de l’eau : S’assurer que les organismes qui réglementent l’utilisation des terres tiennent compte des objectifs et des recommandations du plan de gestion dans l’élaboration de leur politique. Concevoir un plan de surveillance du bassin hydrographique. Mener une étude visant à déterminer dans quelle mesure des déchets agricoles constituent une menace pour l’habitat.
  7. Sensibilisation : Élaborer une stratégie et un programme de sensibilisation visant à faire connaître l’habitat auprès du public et à préserver l’utilisation traditionnelle et actuelle de cette zone par les membres de la PNLSC.
  8. Lieux historiques : Poursuivre des recherches archéologiques dans la zone protégée et dans ses environs.

Le nouveau statut conféré à cette zone marécageuse garantit une protection supérieure à celle dont elle jouissait en tant que terre visée par règlement de catégorie « B », car le gouvernement du Yukon y a interdit de façon permanente l’exploitation minière souterraine du quartz, de l’or et du charbon.


-30-



 

Le ministre de l’Environnement, M. John Edzerza, en compagnie de M. Johnny Sam, conseiller aîné, qu’on voit en train de signer le plan de gestion de l’aire de protection de l’habitat Tsâwnjik Chu.

 

 

 

M. John Edzerza, ministre de l’Environnement, et M. Johnny Sam, conseiller aîné, exhibent fièrement la copie officielle du plan de gestion dûment signé par les parties en présence. <%img_newsarticle%>