Gouvernement du Yukon


Pour diffusion immédiate     numéro 10-184
Le 22 septembre 2010


Le Yukon importe un programme de l’Alberta

WHITEHORSE – Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, M. Glenn Hart, a annoncé aujourd’hui le début d’une nouvelle collaboration avec les Services de santé de l’Alberta (AHS) qui permettra de mieux aider les résidents du Yukon aux prises avec grave problème de poids.

Le programme Weight Wise fait partie de la stratégie de l’AHS sur la prise en charge des maladies chroniques axée sur la prévention et le traitement de l’obésité. En collaborant avec l’AHS, le Yukon est maintenant en mesure d’offrir ici même des services de soutien aux patients souffrant d’obésité.

Jusqu’à cet été, le Yukon envoyait les patients à Edmonton afin qu’ils participent au programme Weight Wise, ce qui signifiait que ceux-ci se retrouvaient hors de leur environnement habituel où ils pouvaient trouver du soutien », a dit M. Hart.

En travaillant avec le DArya Sharma de l’Université de l’Alberta, la Dre Isabelle Gagnon et l’infirmière Nathalie Mercier, toutes deux du Yukon, ont reçu la formation nécessaire pour mettre en œuvre le programme Weight Wise, et elles ont déjà commencé un programme pilote à Whitehorse. Deux diététistes et un spécialiste en kinésiologie ont été embauchés pour le programme.

Le programme Weight Wise consiste en une série de séances de rééducation réparties en 10 modules pour les patients obèses. À la fin du programme, la chirurgie bariatrique pourra être envisagée pour les patients chez qui cette intervention est indiquée. Pour certains patients, les séances d’information seront suffisantes pour les placer sur le chemin d’une vie plus saine tandis que d’autres devront recourir à la chirurgie. Le taux de succès est plus élevé lorsque le patient a participé au programme Weight Wise avant de se soumettre à la chirurgie.

« L’obésité est un réel trouble de santé qui cause d’autres complications pour le patient, notamment : diabète, hypertension, cholestérol élevé, maladies du cœur et dommages aux genoux et aux hanches, voire même leur remplacement. Ces complications se traduisent par des frais médicaux plus élevés, attribuables aux visites plus fréquentes chez le médecin et à l’accroissement prévisible des soins à long terme. S’attaquer à ce problème dès maintenant sera plus profitable pour les patients et, au bout du compte, pour le système de santé également », a ajouté M. Hart.

Le programme permet d’inscrire 15 personnes à la fois; il y a actuellement une courte liste d’attente pour les gens qui désirent participer à Weight Wise.

-30-

Renseignements :

Emily Younker
Communications
Conseil des ministres
867-633-7949
emily.younker@gov.yk.ca

Pat Living
Communications
Santé et Affaires sociales
867-667-3673
patricia.living@gov.yk.ca

 

 

<%img_newsarticle%>