Gouvernement du Yukon

gov_fr RCMP_colour72dpi cyfn


Pour diffusion immédiate     numéro 10-173
Le 14 septembre 2010


L’examen des services policiers est prolongé

WHITEHORSE – La date limite qui avait été arrêtée pour l’examen des services policiers du Yukon est remise au 31 décembre par la ministre de la Justice, Mme Marian C. Horne.

Le délai supplémentaire est nécessaire afin d’allouer plus de temps pour rencontrer des citoyens, de permettre une bonne analyse des commentaires qu’ils auront soumis et de coordonner les recommandations avec celles proposées par le groupe de travail sur l’état d’ébriété avancé.

« Nous devons prendre le temps d’étudier avec soin les commentaires que nous avons reçus des citoyens et faire en sorte que leurs préoccupations se reflètent dans notre rapport. Il s’agit d’un tournant dans l’évolution des services policiers du Yukon, et les recommandations qui paraîtront dans le rapport auront une grande influence sur l’avenir des services de police dans le territoire », a dit M. Dennis Cooley, sous-ministre de la Justice et un des coprésidents du comité.

Quant à Mme Simone Arnold, qui copréside également le comité, elle accueille favorablement le délai annoncé.

« Au tout début de cet examen, plusieurs personnes se sont dites inquiètes de l’échéance serrée que constituait le mois de septembre, et ce, à cause des vacances d’été, de la saison de chasse, de la cueillette de petits fruits et du plaisir en général que représente l’été pour les Yukonnais », a dit Mme Arnold. « Considérant que la transformation envisagée pour le Yukon établira un précédent, il faut prendre le temps nécessaire de l’envisager dans une optique aussi vaste que possible et de bien réfléchir à ce qui satisfera toutes les parties concernées. J’ai confiance en l’avenir et je poursuis avec plaisir mon travail au sein du comité consultatif. »

L’examen des services policiers du Yukon donne l’occasion aux citoyens, aux membres de la GRC et au groupe consultatif qui appuie les coprésidents de faire connaître leurs points de vue. Le dialogue entre les parties est d’une aide inestimable et des thèmes récurrents, repris tant par le public que par la GRC, commencent à transparaître.

Le commandant et surintendant principal de la « Division M » de la GRC, M. Peter Clark, a indiqué que des mesures avaient déjà été prises pour mettre en œuvre des changements qui sont à la portée de sa division. 

« Le processus de transformation à l’intérieur de la GRC, tant au Yukon que dans le reste du Canada, est en marche. Certaines suggestions de changements ne relèvent pas de la compétence de la police, et dans ces cas, la participation d’autres parties prenantes sera nécessaire; la formulation des recommandations doit donc être faite avec soin », a dit M. Clark.

« Le délai supplémentaire qui nous est accordé par la ministre de la Justice nous aidera à présenter des recommandations réalisables, durables et appréciées du public. J’ai confiance que le processus démontrera que la GRC est un organisme capable de s’adapter et digne de confiance, qui mérite de continuer à recevoir la confiance du public », a ajouté M. Clark.

Il y aura une autre assemblée publique à Whitehorse, le 30 septembre. Depuis l’annonce de l’examen, en avril, plus de 40 assemblées publiques ont eu lieu dans l’ensemble du Yukon. Les dernières assemblées auront lieu en octobre afin d’allouer suffisamment de temps aux coprésidents pour préparer leur rapport.

Pour de plus amples renseignements au sujet de l’examen des services policiers, visitez le site Web suivant : http://www.policereview2010.gov.yk.ca/.

-30-

Renseignements :

Emily Younker
Communications
Conseil des ministres
867-633-7961
emily.younker@gov.yk.ca

Chris Ross
Communications
Justice
867-393-7081
mailto:your.email@gov.yk.ca

 

 

<%img_newsarticle%>