Gouvernement du Yukon

Yukon_Gov_News_releases_FR


Pour diffusion immédiate     numéro 09-161
Le 7 juillet 2009


Ouverture d’une exposition consacrée à un cheval ayant vécu au Yukon il y a 26 000 ans

WHITEHORSE – En septembre 1993, des exploitants de placers qui travaillaient dans une concession minière au Klondike ont trouvé les restes fossilisés d’un cheval qui aurait sillonné les plaines de la Béringie il y a 26 000 ans, selon la datation par le radiocarbone.

Découvert par Sam et Lee Olynyk, et Ron Toews, ce cheval du Yukon est le spécimen le mieux préservé d’un grand mammifère momifié disparu à avoir été trouvé au Canada. Suite aux analyses scientifiques de la carcasse et au processus de restauration du cuir, le cheval du Yukon est devenu l’acquisition la plus récente du Centre d’interprétation de la Béringie du Yukon, qui possède une collection remarquable d’objets.

« L’exposition consacrée au cheval du Yukon ajoute un élément important de l’histoire de la Béringie à une liste déjà impressionnante de découvertes scientifiques faites au Yukon », a indiqué la ministre du Tourisme et de la Culture, Mme Elaine Taylor. « Nous sommes fiers du travail accompli à ce jour, qui nous a permis d’en apprendre davantage au sujet de ce merveilleux artéfact, et de la collaboration entre l’industrie, les gouvernements et le milieu scientifique, qui fait en sorte que les découvertes hors de l’ordinaire comme celle du cheval du Yukon soient préservées, au profit des générations présentes et futures. »

Les trois mineurs qui ont découvert ce fossile rarissime sont entrés en contact avec des représentants du gouvernement du Yukon, qui, de leur côté, ont téléphoné à Charles Richard (Dick) Harington du Musée canadien de la nature, à Ottawa. Des spécialistes du Musée ont procédé au traitement du cuir et des tissus mous, analysé le contenu des intestins de l’animal et utilisé la méthode de datation au carbone 14 sur un échantillon d’ossements. Les résultats de ces tests ont modifié de façon substantielle le point de vue scientifique à l’égard du cheval du Yukon. L’analyse du cuir a révélé que l’animal ressemblait au cheval de Przewalskii, encore présent aujourd’hui en Mongolie.

« Le cheval du Yukon, un animal relativement petit s’apparentant au cheval moderne, vivait dans les grandes prairies, similaires à des steppes, de l’est de la Béringie », a déclaré M. Harington. « Avec le bison des steppes (Bison priscus), le mammouth laineux et le caribou, le cheval du Yukon était une des espèces connues parmi les plus courantes de cette région. Nous remercions les mineurs locaux de leur magnifique coopération avec les scientifiques, car elle nous a permis de parfaire notre connaissance de cette importante espèce, maintenant disparue. »

Bien que l’origine des chevaux en Amérique du Nord remonte à il y a environ 55 millions d’années, des études génétiques semblent indiquer qu’une espèce unique de cheval vivant à l’époque du pléistocène tardif parcourait toute l’étendue située entre l’ouest de l’Europe et l’est de la Béringie et que les chevaux du Yukon ont complètement disparu il y a environ 12 000 ans. Les chevaux de l’ère moderne ont été réintroduits en Amérique du Nord au XVIe siècle par les colons européens.

L’exposition consacrée au cheval du Yukon a lieu au Centre d’interprétation de la Béringie du Yukon, situé sur la route de l’Alaska, à Whitehorse. Pour en apprendre davantage au sujet de ce centre et de l’exposition, visitez le site Web http://www.beringia.com/.

-30-

Renseignements :

Emily Younker
Communications
Conseil des ministres
867-633-7961
emily.younker@gov.yk.ca

Cathrine Morginn
Communications
Tourisme et Culture
867-667-5318
cathrine.morginn@gov.yk.ca

Stacie Zaychuk
Centre d’interprétation
de la Béringie du Yukon  867-667-3516
stacie.zaychuk@gov.yk.ca


Image d’un cheval du Yukon et d’autres animaux de la Béringie


Image : Béringie du Yukon, 20 000 A.C., par George « Rinaldino » Teichmann (© gouvernement du Yukon)

<%img_newsarticle%>
Cheval du Yukon représenté avec des ours à tête courte, des mammouths, un caribou et un blaireau au ruisseau Last Chance situé dans les champs aurifères du Klondike, au Yukon.