Gouvernement du Yukon

Emblèmes et symboles

Les emblèmes et symboles officiels du Yukon représentent la beauté naturelle du territoire et l’histoire et la culture de sa population.

Emblème floral | Emblème aviaire | Pierre officielle | Tartan du Yukon | Arbre officiel du Yukon | Armoiries | Drapeau du Yukon 

 

Emblème floral

L'épilobe, ou epilobium angustifolium , est devenu l'emblème floral du Yukon en 1957. Vivace, il pousse le long des routes, des rivières et des clairières de la mi-juillet au mois de septembre. Ses fleurs, de couleur magenta vif, en font l’une des plantes les plus attrayantes du Nord. C’est aussi l’une des premières plantes à pousser dans les zones dévastées par le feu.


 

Emblème aviaire

Le Grand Corbeau a été proclamé emblème aviaire du Yukon au mois d'octobre 1985. On trouve le Grand Corbeau partout au Yukon. C’est un oiseau très intelligent et un mangeur opportuniste qui se nourrit de presque tout, de la charogne à l’épicerie laissée à l’arrière d’une camionnette.

Le plus gros membre de la famille des corvidés, le Grand Corbeau peut atteindre 70 cm de longueur.

Le Grand Corbeau est appelé « Corneille » (Crow) par les Premières nations du Yukon, et il est le sujet de nombreuses histoires transmises d’une génération à l’autre.


 

Pierre officielle

La lazulite, pierre semi-précieuse azurée, a été proclamée pierre officielle du Yukon en février 1976. Il s’agit de la seule pierre semi-précieuse présente en quantité appréciable dans le territoire. La lazulite est un minéral à base phosphorique, beau et rare. La valeur de la lazulite est fonction de sa beauté et de sa rareté. Une fois taillée, elle est relativement tendre et peut être égratignée avec un couteau.

On ne trouve des cristaux bien formés de cette pierre que dans quelques endroits du monde. Au Yukon, on trouve la lazulite dans la roche sédimentaire stratifiée de la région de la rivière Blow, à 32 km au sud de la mer de Beaufort, dans le parc national Ivvavik. La couleur et les qualités cristallines de la lazulite du Yukon sont parmi les plus recherchées au monde.


 

Tartan du Yukon

Le tartan est un ajout récent et non traditionnel aux tartans officiels du monde. L’étoffe tissée est composée de bandes vertes, bleu foncé, magenta, jaunes et blanches de largeurs variées sur fond bleu pâle.

Le fond bleu cristallin représente le ciel du Yukon, le vert, les forêts, et le blanc, la neige. Le jaune symbolise l’or du Yukon. Le magenta est la couleur de l’épilobe, l’emblème floral du territoire, et le bleu foncé évoque les montagnes.

Le tartan a été conçu par Janet Couture de Watson Lake en 1965 et a d’abord été proposé comme tartan officiel du territoire lors des célébrations du Centenaire du Canada en 1967. Le tartan a été accepté des années plus tard, en 1984, par le King of Arms de la New Registry House de Sa Majesté à Édimbourg. La Loi sur le tartan du Yukon a été adoptée en 1984 par l’Assemblée législative. 

L'arbre officiel du Yukon

Le sapin subalpin (Abies lasiocarpa) a été proclamé arbre officiel du Yukon en 2001.

L’espèce peut atteindre de 6 à 20 mètres de haut. On le retrouve dans les régions du Yukon situées au sud de Dawson et à l’est de Haines Junction.

Il pousse généralement en haute altitude. Ses branches courtes sont inclinées vers le bas pour mieux supporter le poids de la neige et de la glace.

Les Autochtones font infuser les aiguilles de cet arbre pour obtenir un thé citronné riche en vitamine C, bon contre le rhume. De plus, la gomme de sapin est utilisée en médecine traditionnelle pour guérir les maladies pulmonaires.

Armoiries

Les armoiries du Yukon se composent d’un écu rouge, bleu, or et blanc surmonté d’un monticule de neige sur lequel se tient un malamute.

Les bandes verticales ondulées bleue et blanches représentent le fleuve Yukon et les ruisseaux porteurs d’or de la région du Klondike.

Les pointes rouges en forme de pyramide symbolisent les montagnes du Yukon et les cercles d’or évoquent ses richesses minérales. Dans la partie supérieure, la croix de Saint-Georges rappelle les explorateurs anglais, et la rondelle de vair, le commerce des fourrures.

Les armoiries du Yukon ont été commandées par Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Elles ont été conçues par l’héraldiste bien connu Alan Beddoe au début des années 1950 et approuvées officiellement par la reine Élisabeth II en février 1956.

 

Drapeau

Le drapeau du Yukon est le résultat d’un concours organisé par la section de Whitehorse de la Légion royale canadienne tenu dans tout le territoire pour marquer le Centenaire du Canada en 1967.

Parmi les 137 dessins présentés, c’est une œuvre de Lynn Lambert, de Destruction Bay, qui l’a emporté. Il avait soumis plusieurs dessins dans l’espoir de gagner le concours. Son dessin a été officiellement accepté comme drapeau du Yukon en 1968.

Le drapeau consiste en un panneau central blanc flanqué d’un panneau vert du côté interne et d’un panneau bleu du côté externe. Les armoiries sont au centre du panneau blanc, encadrées par deux tiges d’épilobe. Le vert symbolise les forêts et le blanc, la neige; le bleu représente les lacs et les cours d’eau du Yukon.

Pour de plus amples renseignements sur les règles de déploiement du drapeau du Yukon aux côtés d’autres drapeaux et sur celles de sa mise en berne, voir la page Web du Bureau du protocole.